Benchmark

Un benchmark est un très bon niveau de performance atteint par des acteurs dans un secteur donné, niveau qui sert de référence à des acteurs moins performants pour essayer d'atteindre ce benchmark.

En finance, les indices boursiers sont par exemple des benchmarks, de même que les OAT – 10 ans (Obligations Assimilables du Trésor qui sont des emprunts émis par l'Etat français) vis à vis du marché obligataire français, ou encore les Bunds – 10 ans de l'Etat allemand qui sont considérés comme les benchmarks des marchés obligataires au plan européen.

Un indice boursier est plus particulièrement qualifié de benchmark dès lors que des gestionnaires de portefeuilles l'utilisent comme base de référence en essayant d'en reproduire la performance (gestion indicielle dite « passive ») ou même de la dépasser (gestion indicielle dite « active »).

L'une des stratégies les plus efficaces qu'emploient certains gestionnaires de portefeuille au service de cette reproduction de performance est une duplication dite « synthétique » d'un indice boursier.

Celle-ci consiste à utiliser des produits dérivés (contrats futures sur indices), combinés à des placements sur le marché monétaire (prêts/emprunts).

Un portefeuille « benchmarké » aux grands indices boursiers généralistes (comme le CAC 40) aura cependant connu des moments difficiles lors de l'éclatement de la « bulle internet » en 2001-2002 (puisque les valeurs technologiques ne représentaient que 8 % de l'indice CAC 40 en 1999, mais 25 % de ce même indice en 2001), ainsi que sur l'ensemble de l'exercice 2008.

De même, un investisseur qui aurait pris en 1990 comme portefeuille benchmark le portefeuille mondial des actions (avec des investissements réalisés au prorata des capitalisations boursières des différents pays du monde) aurait réalisé près de 50 % de ses investissements en valeurs japonaises.

Sur les quinze dernières années, ce choix se serait révélé catastrophique compte tenu du « krach lent » qu'ont connu depuis lors les valeurs japonaises, dont la part dans la capitalisation boursière mondiale a diminué de moitié. Investisseurs institutionnels, les hedge funds sont connus pour rechercher des performances absolues, et non pas relatives à un benchmark.

 

Plus d'information sur le même thème

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 18 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

  Se connecter