Actif Toxique

La notion d'« actif toxique » est apparue avec la crise des subprimes de 2007, et ce concept traduit une rupture avec la perception habituelle du mot « actif », qui est censé représenter une valeur porteuse de confiance, à l'image des actifs immobilisés d'une entreprise.

Les actifs toxiques désignent en réalité des actifs financiers que leurs détenteurs ne peuvent plus vendre, et en particulier les produits financiers « titrisés » (et ensuite vendus et rachetés) constitués sur la base des crédits immobiliers hypothécaires que sont les subprimes, crédits accordés massivement aux ménages américains entre 2000 et 2006.

Détentrices de ces actifs invendables, de nombreuses institutions financières ont dû être absorbées par d'autres ou ont même fait faillite dans le courant de l'année 2008, la plus connue d'entre elles étant la banque américaine Lehman Brothers.

Une crise bancaire et financière systémique (entraînant d'autres acteurs) en a résulté, crise à laquelle des plans de sauvetage utilisant des fonds publics, tant en Europe qu'aux Etats-Unis, ont tenté de faire face.

Débloquant près de 1000 milliards de dollars, le plan Paulson voté par le Congrès américain à l'automne 2008 concernait directement les actifs toxiques détenus par les investisseurs institutionnels, l'Etat américain se portant acquéreur en dernier recours de ces actifs invendables.

Des pertes importantes ont cependant été enregistrées par tous les bénéficiaires de ces fonds, les actifs toxiques ayant dans l'ensemble été rachetés à des prix bien inférieurs à leurs prix d'acquisition.

En mars 2009, un nouveau plan américain destiné à redresser la situation des actifs toxiques, le plan Geithner – du nom du Secrétaire d'Etat américain au Trésor, plan prévoyant un programme d'investissement public-privé de 1000 nouveaux milliards de dollars et la création d'un nouveau marché dédié à la négociation des actifs toxiques, a été très bien accueilli par les places financières mondiales.

Selon le quotidien britannique The Times, l'estimation des avoirs toxiques du secteur financier mondial devrait être revue à la hausse au printemps 2009, le chiffre de 4000 milliards de dollars, soient près de 3000 milliards d'euros, étant avancé.

 

Plus d'information sur le même thème

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 19 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

.
  Se connecter