Conjoncture

La notion de conjoncture recouvre les éléments constitutifs de la situation économique d'un secteur d'activité (agriculture, industrie, services, tourisme, secteur bancaire, etc.), d'une branche, d'une région ou d'un pays à un moment donné.

La conjoncture désigne en particulier ce qui est changeant ou susceptible de se modifier à court terme, et cette notion peut s'appliquer à d'autres domaines que l'économie : on parle ainsi également de conjoncture sociale, politique, etc.

Au plan économique, l'évolution de la conjoncture s'apprécie au moyen d'indicateurs statistiques, tels que le taux de croissance du PIB, le taux d'inflation, le calcul du taux de chômage, l'évolution de la balance commerciale, etc.

L'étude de la conjoncture a pour objectif la prévision et l'établissement d'une politique économique (ce terme s'appliquant spécifiquement aux Etats), et en particulier d'une politique économique conjoncturelle (par exemple, en ce qui concerne la politique monétaire qui est le fait des banques centrales : la hausse des taux d'intérêt directeurs, lorsque l'objectif est d'endiguer l'inflation et le sur-investissement dans les secteurs non-rentables ; la baisse des taux d'intérêt directeurs lorsque l'objectif est de soutenir l'activité ou même de la relancer en période de récession : situation des années 2008-2009 dans la plupart des pays du monde).

 

L'étude de la conjoncture est le fait des observatoires publics et d'organismes privés.

On peut citer pour la France l'INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques), l'OFCE (Observatoire Français des Conjonctures Economiques), mais aussi la plupart des grands établissements financiers, des grands groupes industriels, des unions professionnelles et des chambres de commerce et d'industrie.

Pour la conjoncture nationale, l'observation et les diagnostics, qui sont le fruit d'interprétations et d'explications de la situation, sont réalisés grâce à des modèles qui sont dérivés de la comptabilité nationale.

Les économistes intègrent quant à eux l'étude de la conjoncture dans celle des fluctuations et des tendances de moyen et de long terme.

La distinction des différents mouvements conjoncturels et la mise en évidence de leurs régularités ou des retournements permet de faire des prévisions et d'anticiper les événements néfastes en prenant des mesures dites « contracycliques ». Les grandes crises financières témoignent cependant des failles et de la perfectibilité des modèles de prévision conjoncturels.

 

Plus d'information sur le même thème

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 18 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

  Se connecter