mercredi, 24 août 2016

Coton

Depuis 1950, la part du coton sur le marché du textile est passée de 71 % à 40 %, mais il reste la première fibre utilisée.

Pour une production mondiale annuelle de 30 millions de tonnes, les principaux pays producteurs sont la Chine (27 %), les Etats-Unis (19 %), l'Inde (18 %) et le Pakistan (8 %). Avec environ le quart de la production mondiale, de la consommation et des stocks détenus depuis 20 ans, la Chine joue un rôle fondamental dans la détermination du niveau des cours internationaux, en particulier en fonction des variations de ses exportations et de ses importations.

Le coton fait l'objet d'une cotation et d'échanges, ainsi que de contrats à terme (futures) et d'options sur le New York Board of Trade (NYBOT), mais le processus de formation des cours du coton sur le marché américain est atypique, puisqu'il est fortement influencé par les soutiens gouvernementaux accordés à ce secteur.

Ainsi une étude récente de la Commission européenne a-t-elle révélé que les prix payés aux producteurs de coton des Etats-Unis seraient supérieurs de 90 à 154 % aux cours mondiaux. Ces aides du gouvernement américain devraient cependant se réduire à partir de 2013.

Il n'existe pas à ce jour de contrat à terme réellement utilisé comme référentiel internationale sur le coton, et ce d'autant plus que de grandes différences existent entre les différentes variétés cultivées et les qualités de fibres obtenues, la détermination du prix du coton égyptien à longues fibres étant par exemple particulière.

Les prix de référence internationaux sont donc généralement négociés quasiment au comptant (ou à livraison différée rapprochée, sur une période de 2 à 4 mois).

Après avoir atteint des sommets en 1994/95, les prix du coton (indice « Cotton Outlook ») ont baissé jusqu'en 2001/02 (jusqu'à 42 US Cents par livre de coton), pour de nouveau repartir à la hausse jusqu'en 2008 (76 US Cents en mai 2008).

Outre la qualité des récoltes, les cours du pétrole dont dépend la compétitivité des fibres synthétiques influencent fortement les prix du coton qui sont donc repartis à la baisse depuis mi-2008, dans le sillage du pétrole et de la plupart des matières premières.

Depuis 2004, deux bourses de commerce indiennes (le National Commodity and Derivatives Exchange et la plateforme électronique Multi Commodity Exchange) et une bourse chinoise (le Zhengzhou Commodity Exchange) ont ouvert des contrats à terme sur le coton ayant généré d'importantes transactions en volume. Sur le NYBOT sont négociés chaque année 4 millions de contrats à terme portant sur le coton.

 

Cours des matières premières en direct

Or (usd) 1337.53 -0.04%
Argent (usd) 18.8842 0.08%
Platine (usd) 1103.75 -0.16%
Pétrole Brent 49.18 -0.54%
Gaz Naturel 2.77 -0.14%
Blé 4.03 -0.62%

Guide matières premières

Etain

L'étain est un métal qui se travaille à une température inférieure à d'autres métaux et qui est beaucoup moins polluant que le plomb. ...

Uranium

L'uranium est un métal lourd radioactif pour lequel l'industrie nucléaire est l'unique débouché. Le marché n'est pas très...

Aluminium

L'aluminium est extrait de la bauxite et il est produit principalement en Chine (27 % de la production mondiale), en Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada : 16 %) et en...

Testez les services et la plateforme de nos partenaires avec un compte de démonstration gratuit pendant 30 jours en vous inscrivant.

Pionnier dans le trading forex depuis 1989

Célèbre son 10ème anniversaire avec un bonus de 100% pour tous les clients

Une présence globale dans 18 villes de 14 pays.

Des services de trading proposés dans 150 pays

Il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi, assurez-vous de bien comprendre les risques.