Thu, 29 Mar 2012 07:00:00 +0000

La baisse du baril plombe Wall Street

 

Marchés Actions: Wall Street a terminé dans le rouge mercredi, suite à des annonces macroéconomiques décevantes. En effet, la publication des commandes de biens durables est apparue en progression de 2,2% par rapport à janvier, ce qui reste nettement inférieur aux estimations des analystes qui les donnaient en hausse de 2,8%. La relative faiblesse de ce résultat montre bien que l'économie reste fragile et vient donc confirmer la tonalité du discours à la fois prudent et accommodant de Ben Bernanke en début de semaine. La prudence des résultats fondamentaux, doit toutefois se confirmer par une réelle correction des marchés au niveau technique, ce qui n'est pas le cas pour le moment. Les indices n'ont pas cessé de grimper au cours de 3 derniers mois, sans jamais corriger de plus de 2 ou 3%. Hier, la baisse du pétrole, qui pourrait être perçue comme un avantage aux yeux des entreprises, a cependant entraîné les valeurs industrielles à la baisse, et celles liées aux métaux et matières agricoles (Occidental Petroleum -3,6%, Peabody -3,5%, Southwest Energy -3%, Baker Hugues -2,7%...). Les valeurs bancaires ont cependant contribué au soutien des marchés, avec Bank of America +1,6% ou encore AMEX et Wells Fargo qui gagnaient +1,4%. Selon les chiffres définitifs, Le Dow Jones s'érode de 0.54% à 13 126.21 points. L'indice élargi S&P 500 et le Nasdaq composite perdent 0.49% à respectivement 1 405.54 points et 3 104.96 points.
 
Sans surprise, l'Asie suit la même tendance ce matin. L'indice principal de la bourse de Tokyo, le Nikkei 225, recule de 0.67% à 10 114.78 points. A 8h20, l'indice Hang Seng abandonnait quant à lui 1.46% à 20 579 points. Les perspectives chinoises sont en train d'être revues à la baisse pour les 6 prochains mois et le manque de réaction accommodante des autorités chinoises rendent les investisseurs plus nerveux dans cette région. L'actualité en Europe ce matin est marquée par l'abaissement de la note de cinq banques portugaises par Moody's ainsi qu'une perspective négative à sept établissements. Les futures sont orientés dans le rouge à quelques minutes de l'ouverture des marchés européens.

Forex: Sur le marché des changes, l'euro est en légère hausse contre le dollar avant la réunion de l'Eurogroupe. Les ministres des Finances de la zone euro doivent se réunir à Copenhague pour tenter de fixer les modalités de renforcement du pare-feu financier contre la crise et des fonds d'aide à la Grèce, l'Irlande et le Portugal, une condition imposée par le Fonds monétaire international pour allouer davantage de fonds aux Européens. Certains opérateurs anticipent que le mécanisme de sauvetage devrait être approuvé rapidement, ce qui devrait avoir un impact positif pour l'euro. Par ailleurs, l'agence Moody's a pris des mesures de crédit négatives concernant 7 banques portugaises. Cette mesure vient nous rappeler que le LTRO initié ces derniers mois par Mario Draghi a certes permis de détendre les investisseurs au sujet des dettes périphériques, mais n'a pas pu effacer le problème de croissance des pays du Sud en difficulté. Dans ce contexte, l'EURUSD évolue en hausse de 0.14% à $1.3335. Ailleurs en Europe, la paire GBPUSD est en hausse de 0.19% à $1.5917 alors que l'EURCHF est stable à 1.2053 Franc Suisse. Les cambistes suivront aujourd'hui à 14h30 aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage (consensus 348.000) et la publication finale du PIB du 4ème trimestre 2011 (consensus +3% en rythme annualisé). Du côté asiatique, la tendance est baissière dans le sillage de Wall street. Le rebond du yen face à ses contreparties continue de plomber les valeurs exportatrices. Dans ce contexte, la paire EURJPY est en baisse de 0.35% à 110.00 yens alors que la paire USDJPY est en baisse de 0.45% à 82.51 yens.

Matières premières: Du côté des matières premières, les cours du pétrole ont terminé en forte baisse mercredi dans un marché qui pliait face à la hausse des stocks de brut aux États-Unis et une éventuelle action conjointe de plusieurs pays pour puiser dans leurs réserves stratégiques. Ainsi, le baril léger américain d'échéance mai prochain a terminé sur une perte de 1,22 dollar à 105,65 dollars le baril. A Londres, le Brent de la mer du Nord d'échéance identique a glissé de 86 cents à 124,32 dollars. Les opérateurs ont surveillé attentivement le chiffre sur les stocks outre-Atlantique. Ce dernier est ressorti négatif puisque les stocks ont progressé de 7,1 millions de barils à 353,39 millions alors que les analystes attendaient une hausse de 2,2 millions de barils. Cette mauvaise statistique a entraîné Wall Street vers le bas avec notamment la forte baisse du secteur énergétique.
Les autres matières premières ont également baissé avec le repli des cours du pétrole. Ainsi, l'or sur le marché comptant a perdu 16 dollars pour terminer la séance à 1664,38 dollars l'once et un plus bas intraday à 1654,54 dollars. D'un point de vue technique, la moyenne mobile à 200 jours sur l'or est au-dessus du cours actuel à 1670 dollars avec un premier support clairement identifié autour de la zone 1650-1655 dollars et une première résistance située sur les 1680-1690 dollars. L'argent n'est pas en reste puisqu'il a lâché 47 cents à 32,12 dollars en fin de journée et un point bas en séance à 31,76 dollars l'once.

Annonces du jour:

Heure Pays Statistiques/événements
Indicateur Période Prévision Précédent Pertinence
JEUDI 29 MARS 2012
01h50 Commerce de détail (GM) Février -0.2% 4.1% 3
09h55 Variation du chômage (milliers) Mars -10K 0K 5
09h55 Taux de chômage Mars 6.8% 6.8% 4
10h30 Prêts immobiliers approuvés Février 59.0K 58.7K 4
11h00 Indicateur climat dans les affaires Mars -0.14 -0.18 3
11h00 Confiance consommateurs Zone Euro Mars -19.0 5
14h30 PIB (GT) Q4 3.0% 3.0% 5
14h30 Consommation personnelle Q4 2.1% 2.1% 4
14h30 Indice des prix du PIB Q4 0.9% 0.9% 4
14h30 Consommation de base des ménages (GT) Q4 1.3% 1.3% 4
14h30 Nouvelles Demandes d'allocations-chômage 24 Mars 348K 5
Degré de pertinence pour les marchés :
5 Très forte 4 Forte/Moyenne à Forte 3 Moyenne