Cours de l'euro EUR

Information
variation jour 105.818 106.079 jour 0.02%
variation hebdo 105.528 106.157 semaine -0.08%
variation mois 105.528 106.423 mois -0.27%
variation annuelle 105.143 108.317 année -1.61%
105.897 0.021 0.02%

Volatilité du forex

EUR/AUD 1.6134 -0.01 %
EUR/CAD 1.4969 0.33 %
EUR/CHF 1.0932 0.19 %
EUR/CZK 25.3816 0.23 %
EUR/DKK 7.4358 0 %
EUR/GBP 0.8535 0.1 %
EUR/HKD 9.1249 -0.35 %
EUR/HUF 353.1 0.64 %
EUR/JPY 128.96 -0.08 %
EUR/NOK 10.2126 0.54 %
EUR/NZD 1.6655 0.08 %
EUR/PLN 4.5888 0.32 %
EUR/SEK 10.1813 0.37 %
EUR/SGD 1.5818 -0.07 %
EUR/TRY 10.1421 0.91 %
EUR/USD 1.1724 -0.35 %
EUR/ZAR 17.2953 0.63 %

Cours de l'euro

Le cours de l’euro présenté sur cette page est réalisé en s’appuyant sur l’évolution des taux de change intégrant l’euro et les principales devises du marché des devises. Le cours de l’euro (indice EUR) est calculé en réalisant la moyenne arithmétique de la variation des taux de change suivant : eur/usd, eur/gbp, eur/jpy, eur/chf, eur/aud, eur/cad, eur/nzd. Ce cours ne représente pas une « cotation réelle » (car une devise est toujours cotée face à une autre devise) mais permet de connaître l’orientation haussière/baissière (générale) de la devise européenne sur le forex.

En savoir plus sur l'Euro

Le 1er janvier 1999, la monnaie de l'Union Européenne devient officiellement l'Euro. Pendant trois ans, elle sert surtout à comptabiliser les échanges entres les pays membres, alors que ceux-ci continuent d'utiliser leur propre devise pour leurs échanges courants et extra-communautaires. Mais devant le succès rencontré, et par une volonté politique forte, son usage est étendu à la monnaie fiduciaire (pièces et billets) des pays membres à partir du 1er janvier 2002.

C'est aujourd'hui la monnaie de 17 pays, de quatre micro états au sein de l'Union (Andorre, Monaco, Saint-Marin et Vatican) et c'est aussi la monnaie quasi-officielle du Kosovo et du Monténégro. Dix pays sont membres de l'Union, mais ne font pas partie de la zone euro : la Bulgarie, le Danemark, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République Tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni et la Suède. Mais le Danemark, la Lettonie et la Lituanie participent au mécanisme de change européen et sont donc liés à l'Euro par un "peg".

Le Royaume-Uni, le Danemark et la Suède ont conservé leurs monnaies nationales, seul le Royaume-Uni ayant obtenu de l'Union Européenne la possibilité de rester aussi longtemps que sa population le souhaitera en dehors de la zone euro.

L'euro, deuxième monnaie mondiale

L'Euro est la deuxième monnaie au monde pour le montant des transactions derrière le US Dollar mais depuis 2006, c'est la première monnaie au monde par le nombre de ses billets en circulation avec 675 milliards d'euros. Mais ce n'est pas la première monnaie européenne. En 1865, Napoléon III lançait l'Union Latine, qui rassemblait la France, la Belgique, la Suisse, l'Italie, la Grèce, l'Espagne et le Portugal, ainsi que la Russie et plusieurs pays d'Amérique Latine. Le projet traîna, puis disparut dans la déroute de Sedan.

Il est ressorti des cartons, dans les années 70, à cause des échecs répétés de la Politique Agricole Commune, créée en 1962, échecs aggravés par des problèmes récurrents de taux de change entre pays membre de l'Union et que n'avait pas permis de résoudre la mise en service de l'ECU (European Currency Unit) en service entre 1979 et 1999.

Pour avoir droit d'adopter l'Euro, il faut adhérer à un pacte, qui implique :

  • Un déficit public inférieur à 3% du PIB
  • Une dette publique ne dépassant pas 60% du PIB
  • Une inflation maîtrisée
  • Une indépendance de la banque centrale du pays et la stabilité de la devise nationale

Les pays ayant déjà adopté l'Euro doivent s'efforcer de rester dans les limites imposées. On a vu, avec les cas de l'Irlande, de la Grèce, de l'Espagne, du Portugal, de l'Italie et de la France, que cela n'était pas toujours le cas...

Avantages... et inconvénients

Le passage à l'Euro a eu plusieurs avantages pour les citoyens de la zone Euro. Faciliter les voyages, par exemple, en supprimant les pesanteurs des opérations de change. Mais surtout, éliminer les risques de change lors des opérations commerciales intra-communautaires. Cela a permi d'augmenter significativement la lisibilité des prix entre les pays et a permis d'améliorer les échanges et la libre concurrence.

Cela a aussi permis à tous les pays de bénéficier d'une surface financière élargie et d'une meilleure signature. Cela a été surtout vrai pour les moins vertueux, qui ont ainsi profité de conditions d'emprunt très favorables, rendues possibles par le recours à la signature de ceux ayant la politique budgétaire la plus orthodoxe. Cela a aussi évité certains de ces pays d'utiliser l'arme de la facilité, en recourant à une dévaluation monétaire pour améliorer leurs balances courantes : en faisant baisser la parité de leur monnaie par rapport à d'autres devises, ils auraient ainsi gagné un avantage significatif sans ralentir leur économie.

Mais aujourd'hui, face à la crise économique et aux limites atteintes en terme de politique budgétaire, certains pays se plaignent de la force de "leur" monnaie, qui ne leur permet pas de présenter les biens et les services qu'ils exportent dans des bons termes d'échange par rapport à ceux qui sont produits dans les pays ayant décidé de laisser filer leur devise... L'Euro est la seconde monnaie la plus tradée sur le Forex, derrière le Dollar. Elle représente environ 20% des transactions, loin derrière le Dollar. Loin aussi de sa place réelle dans l'économie mondiale, qui est nettement plus importante (proche de 28%).

Comme toutes les devises "ouvertes", l'Euro a un cours « flottant » : sa valeur est déterminée par la loi de l'offre et de la demande. Lorsque ceux qui achètent l'Euro sont plus nombreux que ceux qui en vendent, la valeur de la devise grimpe. Le contraire est vrai aussi : quand les vendeurs sont plus nombreux que les acheteurs, l'Euro baisse. La notion de hausse et de baisse de l'Euro fait toujours référence à une autre monnaie : l'Euro monte ou baisse face à une autre devise, comme le Dollar ou le Yen. Cette notion est illustrée par les paires de devises qui sont présentées dans le cadre du Forex.

Evolution des cours de l'euro 

Soumis au régime des taux de changes flottants comme toutes les grandes monnaies du monde depuis 1973, l'euro s'est apprécié presque continûment par rapport au dollar de 2002 à juillet 2008 (plus haut de la parité EUR/USD = 1,6038), dans le contexte d'une politique monétaire de l'euro fort menée par la Banque Centrale Européenne (BCE) conjointement à ses objectifs de maintenir une inflation inférieure à 2% annuels dans tous les pays de la zone euro.

En 2008-2009, dans le contexte spécifique de la crise boursière et financière conduisant à la chute des grandes places boursières et à des plans de sauvetage de grande ampleur décidés par les gouvernements parallèlement à la baisse drastique des taux d'intérêt directeurs de la Fed, de la Banque d'Angleterre, de la Banque du Japon et enfin de la BCE, un mouvement de yo-yo sans précédent a pu être observé sur la parité EUR/USD, et donc sur la valeur externe de l'euro (EUR/USD = 1,26 en novembre 2008 et mars 2009; EUR/USD = 1,45 en janvier 2009 et octobre 2009).

A découvrir sur le web :

Données économiques Zone euro :

Superficie UE 4 325 000 km²
Population Zone Euro 338,47 millions (janvier 2015)
Taux de chômage Zone Euro 10,1% (mai 2016) Inflation Zone Euro 0,1% (juin 2016)
PIB Zone Euro 1 3410.20 milliards usd (2014)

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 18 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

Webinaires Forex : 25 vidéos pour apprendre à trader le forex !

Les stats us ont-elles un réel impact sur le Fx ?

Impact des statistiques us sur le forex Dans ce nouveau webinaire forex, David Furcajg vous propose de découvrir les indicateurs économiques américains et leur impact sur les variations des...

Les tendances en analyse technique

Trader les canaux sur le Fx Professionnel diplômé en analyse technique (CFTe, MFTA), David Furcajg est vice président de l'AFATE et professeur associé à l'université de Paris Dauphine. Il nous...

Découverte de la stratégie Oops

Une configuration technique de l'AT Moderne Cette technique issue de l'analyse technique moderne vise à éduquer sur l'analyse quantitative et son utilité. Les traders utilisant l'analyse quantitative sont parmi...

  Se connecter