Cours du Pétrole à Londres - Brent BCO

45.23 0.52 1.16%
Information
ouverture 44.79
variation jour 44.47 45.72
variation hebdo 44.3 47.67
variation annuelle 44.3 57.04
semaine -4.16%
mois -10.82%
année -18.27%
jeudi, 22 juin 2017

Cours du Pétrole à Londres - Brent

Sur la plateforme électronique du marché ICE (Intercontinental Exchange)  Futures Europe basé symboliquement à Londres se réalisent chaque jour, notamment sur le pétrole Brent de la Mer du Nord, des transactions au comptant (marché spot) ou sous la forme de contrats à terme (futures) portant sur 1000 barils de Brent et qui ont pour échéance 3 mois, 1 an ou 2 ans. Un cours du pétrole Brent est issu de ces transactions, ce cours étant par ailleurs déterminé par des considérations géostratégiques et des décisions politiques variées.

Première ressource énergétique mondiale, le pétrole représente 34 % de l'énergie consommée dans le monde. Les transports routiers en dépendent à 97 % et ce secteur est à l'origine de 50 % de la demande mondiale. Or 50 % des ressources non renouvelables ont été épuisées en un siècle et malgré la découverte de nouveaux gisements et le développement de sources d'énergie alternatives, une pression structurelle à la hausse agit le marché du pétrole à long terme.

Les décisions politiques sont cependant déterminantes de l'évolution des cours : ainsi la décision de l'OPEP prise à l'automne 2010 de ne pas augmenter la production de ses pays membres pour l'année 2011 (officiellement afin de compenser la baisse de l'USD sur le Forex) a-t-elle conduit à un rallye haussier du cours du Brent au 1er trimestre 2011, celui-ci dépassant alors à nouveau les 120 $ le baril (cours de juillet 2008).

Le Brent est un pétrole brut plus lourd que le pétrole américain WTI (West Texas Intermediate) et  il est traditionnellement moins cher de 4 à 5 $ par rapport au WTI - le coût du transport vers les Etats-Unis (importateurs de Brent) étant ainsi pris en compte. Un « spread » de 15 à 20 $ contraire à cette tendance traditionnelle a cependant été observé en 2011 (avec un Brent plus cher que le WTI) dans le contexte de la raréfaction de l'offre en Mer du Nord et de celle du pétrole lybien.

En juillet 2008, le Brent avait déjà atteint les 125 $ le baril, puis baissé en dessous des 40 $ début 2009 et oscillé entre 70 $ et 90 $ le baril entre fin 2009 et fin 2010. La hausse du 1er trimestre 2011 marque le pas en juin 2011 à la suite de l'annonce  de l'AIE (Agence Internationale de l'Energie) d'approvisionner le marché (au prorata des réserves de ses pays membres) à hauteur de 60 millions de barils.

Testez les services et la plateforme de nos partenaires avec un compte de démonstration gratuit pendant 30 jours en vous inscrivant.

Il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi, assurez-vous de bien comprendre les risques.