Plomb

Malgré les effets néfastes du plomb pour l'environnement et la santé, et malgré le fait qu'aucune nouvelle mine de plomb n'ait été ouverte depuis 20 ans, la demande mondiale (notamment depuis la Chine) de plomb de cesse d'augmenter, les principaux producteurs étant la Chine (34 % de la production mondiale), mais également les Etats-Unis (16 %), l'Allemagne (4,8 %), ou encore le Royaume-Uni (3,8 %).

Actuellement, une partie importante du plomb produit provient du recyclage et les batteries de plomb destinées à l'automobile ou à l'industrie représentent 72 % de la consommation de plomb, les pigments 12 %, les alliages pour soudures, tuyaux (revêtement des cables) ou encore munitions d'armes, environ 16 %.

Les principaux échanges physiques de plomb se déroulent sur le LME – London Metal Exchange, environ 5 millions de contrats à terme (futures) et 200000 options étant négociés sur ce même marché chaque année.

Malgré une baisse de la production minière des pays occidentaux depuis 2003, la demande des pays émergents et des pays en développement n'a cessé d'augmenter et sur les dix dernières années, les cours du plomb ont évolué de 400 $/tonne à presque 4000 $/tonne, ce sommet ayant été atteint sur le LME en octobre 2007.

Malgré une importante et nécessairement ponctuelle volatilité (+ 40 % en juillet 2008, et à nouveau + 40 % à l'automne 2008), les cours du plomb ont perdu 77 % de leur valeur entre leur point haut d'octobre 2007 et le mois de décembre 2008, passant alors sous la barre des 1000 $/tonne.

Sans doute le ralentissement industriel mondial (secteur automobile, notamment) est-il pour beaucoup dans cette correction brutale des cours du plomb, mais les indicateurs de long terme demeurent plutôt favorables à ce métal, en ce qu'il continuerait d'être utilisé massivement au service de la fabrication des batteries d'automobiles, électriques notamment.

En avril 2009, le plomb cotait autour de 1300 $/tonne sur le London Metal Exchange.

 

Plus d'information sur le même thème

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 18 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

  Se connecter