mardi, 4 août 2020

Rendement

En économie, le rendement mesure le rapport entre la quantité de produits obtenus et une quantité donnée de facteurs de production.

Mathématiquement, le calcul d'un rendement et celui de la productivité sont identiques.

Les rendements « factoriels » mesurent la variation de quantités produites résultant de la variation de la quantité d'un seul facteur de production (par exemple, le travail), les rendements « d'échelle » mesurant pour leur part la variation de quantités produites résultant de la variation de l'ensemble des facteurs de production dans une même proportion.

 

Dans le domaine financier, le rendement d'un titre ou d'un actif est le revenu (dividende, intérêt) de cet actif.

Le rendement d'une obligation (taux de rendement actuariel) varie au fil du temps en fonction du cours de cette obligation.

Le rendement d'une action (en anglais : « dividend yield ») est le rapport du dernier dividende versé au cours de l'action (cours moyen d'une période ou cours de fin de période).

Se distinguant ainsi de la rentabilité financière, un rendement se calcule par rapport à un cours, et non pas par rapport à une valeur comptable (les capitaux propres d'une entreprise).

Les rendements des actions cotées sur les Bourses occidentales ont été en 2008 de l'ordre de 3 à 4 %, avec des variations par secteurs d'activité des sociétés cotées (immobilier : 4 % ; télécom : 6 % ; automobile : 3,5 % ; biotechnologies : 0,5 %, etc.).

 

Le rendement d'une action dépend de la rentabilité financière de l'entreprise et du taux de distribution ( en anglais : « pay-out ratio ») de ses résultats (Taux de distribution = Dividende / Bénéfice net).

Si la rentabilité financière d'une entreprise et le taux de distribution de ses résultats restent stables, le dividende connaît une croissance constante, dont on peut calculer le taux : Taux de croissance du dividende = Rentabilité financière x (1 - Taux de distribution).

Ce type d'évaluation est théorique. En effet, les taux de distribution des dividendes décidés par les entreprises varient dans le temps et en fonction des entreprises considérées.

Une entreprise en forte croissance distribuera peu afin de maintenir ses résultats au service de l'investissement, alors qu'une entreprise arrivée à « maturité » distribuera une part croissante de ses bénéfices.

Les actions des sociétés qui distribuent des proportions régulièrement importantes de leurs bénéfices sont dites « valeurs de rendement » (par exemple, la société Pages Jaunes).

 

Plus d'information sur le même thème

  Se connecter