Les chandeliers japonais de Munehisa Homma

Munehisa Homma, inventeur des chandeliers japonais

Dans le Japon du XVIIIe siècle, Munehisa Homma, membre d'une riche famille de propriétaires terriens et de négociants en riz, s'intéressa en particulier aux variations des cours intervenant sur les marchés à terme nés à cette époque : ainsi s'échangeaient des coupons représentatifs de quantités de riz non encore produites mais devant être livrées à des dates précises.

M. Homma fut l'auteur de deux ouvrages majeurs, l'un au sujet du rôle déterminant de la psychologie des opérateurs dans la formation des prix (marquant ainsi les prémisses de la finance comportementale), l'autre dans lequel figure l'invention des représentations graphiques de l'évolution des cours de Bourse.

Redécouvertes au début des années 1990, ces représentations graphiques sont nommées « chandeliers japonais » ou « bougies japonaises ».

A l'instar des « bar charts », les cylindres blancs (pour les jours de hausse) ou noirs (pour les jours de baisse) des chandeliers japonais font figurer les plus hauts et les plus bas du jour (sous la forme de mèches plus ou moins longues dépassant en haut et en bas), ainsi que les cours d'ouverture et de clôture, la hauteur des cylindres symbolisant l'écart entre ces cours d'ouverture et de clôture.

Dans une visée interprétative, les chandeliers japonais ont donné naissance à toute une littérature relative à leurs configurations les plus courantes (notamment par comparaison de deux cylindres figurant deux journées de Bourse consécutives).

 

Quelques situations répandues et leurs interprétations

Les « dojis », tout d'abord, sont des figures très connues parce que leur forme en croix est facilement reconnaissable : l'ouverture et la clôture d'une séance ont eu lieu au même cours, ou quasiment.

Cette situation plutôt courante traduit une indécision du marché sur une valeur donnée. Les groupes de trois chandeliers japonais de même couleur, ensuite, indiquent la confirmation d'une tendance déjà ouverte : la poursuite d'une hausse lorsque trois « soldats blancs » se suivent, celle d'une baisse face à trois « corbeaux noirs ».

Les situations les plus répandues sont décrites par comparaison de deux chandeliers japonais. La « ligne perçante » apporte par exemple le signal d'une forte hausse : elle est composée d'un premier chandelier noir (baissier) et d'un deuxième chandelier blanc (haussier), le second chandelier devant ouvrir plus bas que le précédant chandelier n'a clôturé et la clôture du second chandelier devant être observée au-dessus du milieu du premier chandelier.

Le « ciel ouvert » constitue quant à lui un signal de baisse : un second chandelier noir (baissier) doit ouvrir plus haut que la clôture d'un premier chandelier blanc (haussier) et doit clôturer en dessous du milieu du premier chandelier. D'autres figures indiquent des retournements : « le marteau » à la hausse, « le pendu » à la baisse.

Les « avalements » sont des figures majeures de renversement de tendance, de très grands chandeliers noirs ou blancs succédant dans ce type de figure à de très petits chandeliers blancs ou noirs : long chandelier blanc englobant le petit corps noir de la séance précédente, dans le cas d'un avalement haussier, et réciproquement pour un avalement baissier.

Découvrez plus en détail ces configurations dans le guide Analyse Technique de Trader-Forex.fr.

Plus d'information sur le même thème

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 18 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

  Se connecter