mardi, 24 octobre 2017

Chiffres de l'actionnariat en France

Actionnariat familial

En Europe continentale, le modèle de l'actionnariat familial, c'est-à-dire celui de membres d'une même famille exerçant une influence déterminante sur le management des entreprises, reste dominant.

Une étude de 2009 portant sur plus de 5000 entreprises européennes montre en particulier que 44 % des sociétés concernées restent familiales, malgré une tendance au déclin de ce type d'actionnariat : sans doute l'attractivité de patrimoines diversifiés gagne-t-elle du terrain sur la prise de risque spécifique qui est celle d'une aventure d'entreprise.

Il est d'autre part avéré que certaines industries (télécoms, banques, etc.) relèvent désormais difficilement du domaine de l'entreprise familiale compte tenu des très importants capitaux propres qu'elles nécessitent de réunir.

On note une grande diversité des situations selon les pays : en 2010, l'actionnariat familial ne représentait que 24 % du capital des entreprises au Royaume-Uni, 60 % en Italie, 65 % en France et en Allemagne.

Le modèle anglo-saxon de l'actionnariat, qui est également celui de l'actionnariat au Japon et en Suisse, implique une certaine dispersion : 63 % de l'actionnariat des entreprises du Royaume-Uni est considéré comme « dispersé ».

 

L'Etat, les Etats

En Europe, le rôle de l'Etat a diminué régulièrement depuis la fin des années 1980 (les privatisations d'entreprises publiques ayant commencé en France en 1986), même s'il reste actionnaire minoritaire ou majoritaire de quelques grands groupes (ENI, EDF, EADS, Deutsche Telekom, SNCF, etc.).

On a parallèlement assisté à une arrivée sur le devant de la scène financière mondiale des « fonds souverains », entités sous contrôle étatique mais soumis à de pures logiques d'investissement. Ainsi le fonds souverain norvégien est-il devenu à la fin des années 2000 le premier investisseur étranger des entreprises du CAC 40, les fonds souverains les plus actifs et les mieux dotés étant ceux des pays émergents (par exemple, la China Investment Corporation) ou des pays producteurs de pétrole (par exemple et notamment l'Abu Dhabi Investment Authority).

En France, les actifs du « Fonds stratégique d'investissement », créé fin 2008 et directement possédé par la Caisse des dépôts et par l'Etat français, s'élevaient à 21 milliards d'euros fin 2010 (21ème place mondiale, loin derrière le fonds d'Abu Dhabi et d'autres).

Les fonds souverains déjà existants ont joué un rôle de sauvetage majeur à l'automne 2008, notamment en faveur des banques les plus impliquées dans la débâcle des subprimes (UBS, Merrill Lynch, etc.).

 

Autres évolutions de l'actionnariat

Si l'actionnariat des grands holdings financiers (ex-Paribas, Société Générale de Belgique, Wallenberg, etc.) a fortement reculé entre la fin des années 1980 et les années 2000, les investisseurs institutionnels (banques, compagnies d'assurance, fonds de pension, FCP ou SICAV) ont peu à peu acquis un rôle majeur dans le capital des sociétés cotées, malgré des participations qui dépassent rarement 10 % du capital de ces sociétés.

Les institutions financières elles-mêmes représentaient 11 % de l'actionnariat français en 2010 (9 % au Royaume-Uni et en Allemagne). Les fonds d'investissement (« private equity ») avaient pour leur part investi plus de 12 milliards d'euros en France en 2007.

Cours de la bourse en direct

Dow Jones 23298 0.11%
S&P500 2567 0.05%
Nasdaq 100 6067 0.04%
FTSE 100 7522 0.29%
CAC40 5398 0.46%
Nikkei 225 21885 0.7%

Formation bourse

Les premiers Krachs remontent au 17ème siècle

Retour sur les premiers krachs boursiers... Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

Krach de la tulipe, 1er krach boursier

L'histoire du krach de la tulipe est proposé dans la rubrique dossier formation bourse de Trader-Finance.fr.

Les Tulipes et la Louisiane causent les premiers krachs

Retour sur les premiers krachs... Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

Testez les services et la plateforme de nos partenaires avec un compte de démonstration gratuit pendant 30 jours en vous inscrivant.

100% BONUS Ouvrez un compte et nous vous créditons un bonus à hauteur de votre dépôt

Il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi, assurez-vous de bien comprendre les risques.