Thursday, 20 February 2020

Appel de marge

Un intervenant sur les marchés à terme (comme par exemple le CME Group - Chicago Mercantile Exchange ou le LIFFE - London International Financial Futures and options Exchange) ne paie pas la totalité de la valeur du contrat future qu'il achète, que ce contrat porte sur un actif sous-jacent physique (matières premières ou agricoles) ou sur un actif financier (taux d'intérêt, devises, etc.).

Cet acheteur ne verse à la chambre de compensation (par l'intermédiaire de « l'adhérent » à cette chambre de compensation que l'investisseur a chargé de ses opérations) qu'un dépôt de garantie forfaitaire (« initial deposit » en anglais), variable selon la nature des contrats mais toujours faible, ce qui explique l'effet de levier des contrats à terme, principe de fonctionnement de tous les marchés dérivés.

Ce dépôt de garantie est considéré et calculé par la chambre de compensation comme une couverture qui correspond à la perte maximale que l'investisseur est susceptible d'encourir à la séance suivante, c'est-à-dire lui permettant de liquider son contrat dans l'hypothèse la plus mauvaise pour lui.

Face à l'évolution des cours sur les marchés à terme, les chambres de compensation réalisent des appels de marge quotidiens (« variation margins ») dans le but de reconstituer le dépôt de garantie si celui-ci a été entamé par une fluctuation du marché.

Si l'opérateur ne répond pas à ces appels de marge destinés à couvrir son éventuelle perte maximale de la séance suivante, sa position est liquidée et financée par le dépôt de garantie initial et les marges précédentes.

L'appel de marge est calculé sur le « cours de compensation » qui est fixé par l'autorité de marché à la clôture des cotations, pour chaque échéance de contrat future, sur la base des derniers cours cotés.

Les appels de marge, dont les versements peuvent se faire en numéraire ou par accord spécifique en valeurs mobilières, ont pour envers des restitutions de marges, lorsque la position d'un opérateur s'améliore compte de tenu de l'évolution des cours.

Le système des appels de marge successifs confère aux marchés de futures, grâce aux chambres de compensation, une garantie quasiment totale contre le risque de défaillance des parties perdantes.

Du point de vue de la chambre de compensation, après l'appel de marge du soir (ou du lendemain matin avant l'ouverture du marché), un contrat futures a une valeur nulle.

Si le marché est jugé « limit up » ou « limit down », les cotations peuvent être provisoirement suspendues et la chambre de compensation procédera à un appel de marge « intra-day », c'est-à-dire pendant la séance.

 

Cours de la bourse en direct

Dow Jones 29184 -0.75%
S&P500 3369 -0.7%
Nasdaq 100 9615 -1.27%
FTSE 100 7461 -0.11%
CAC40 6087 -0.26%
Nikkei 225 23505 -0.7%
Euro Stoxx 50 3840 -0.52%
DAX 13728 -0.34%

Formation bourse

Utilisation des droits de vote liés aux actions

Une action, une voix ? Comment fonctionne les droits de vote doubles ? Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

Ordres de bourse : Ceux qui servent à prendre position

Découvrez les ordres disponibles en bourse... Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

Indices boursiers internationaux : Dow Jones, Hang Seng, Footsie...

Les indices boursiers internationaux sont proposées dans la rubrique dossier formation bourse de Trader-Finance.fr.