Capitalism : a love story, signé Michael Moore

Michael Moore, le documentariste américain le plus engagé des Etats-Unis, revient à la charge avec « Capitalism : a love story ». Non sans une pointe d'humour, présente dès le titre, le film traite de la crise financière de 2008 et de ses causes sur un mode accusateur.

Sur le banc des accusés, le système économique et le capitalisme. A la barre des témoins, la classe moyenne américaine, grande victime de cette crise. Portant un regard très critique et désabusé sur la société américaine et sur le système capitaliste en général, le film évoque différents aspects marquant de cette crise : le caractère « joueur de casino » et irresponsable des agents économiques de Wall Street, l'augmentation de la pauvreté auprès de toutes les couches de la population, les saisies immobilières en chaîne...

Un film engagé qui appelle à la révolte contre les systèmes financiers. Et pour ceux qui ne l'ont pas vu, une bande annonce, engagée également.

Plus d'information sur le même thème

Glossaire

  Se connecter