ETF : Le risque de contrepartie est-il gérable ?

Enregistrée lors d'une conférence Morningstar, cette vidéo répond à l'une des interrogations que vous pourrez peut-être vous poser sur les ETF : le risque de contrepartie est-il gérable ?

Sujets d'intérêt très vif chez les investisseurs, les ETF ne sont cependant pas sans risques. Les ETF synthétiques sont notamment montrés du doigt, car considérés comme difficiles à cerner. Il existe différents risques de contrepartie au sein des ETF synthétiques, classés selon leur degré de risque. A noter cependant que, contrairement aux ETF physiques, les ETF synthétiques présentent plusieurs avantages, avec notamment la réplication synthétique plus performante et moins onéreuse.

Comment ce risque de contrepartie est-il géré dans les ETF ? Dans un premier temps, il est important de se rappeler que ce risque est limité par la règlementation européenne. Ce risque peut également être minimisé par les investisseurs directement grâce à des paniers propres ou déposés en garantie, d'une valeur supérieure à 90 % de la limite règlementaire. En dernier lieu, nous pouvons noter que le risque de contrepartie peut être évalué selon différents facteurs tels que le niveau de collatéralisation ou encore la qualité des titres placés dans les paniers.

Plus d'information sur le même thème

Glossaire

  Se connecter