samedi, 19 septembre 2020

Coût marginal

La notion de « coût marginal » est une notion de base de la théorie microéconomique de la production.

Pour une production donnée, le coût marginal représente la variation de coût global induite par la dernière unité produite.

Lorsque les volumes produits augmentent, les coûts totaux ne subissent pas, en effet, une augmentation proportionnelle.

Dans la première phase de production des produits manufacturés, des économies d'échelle permettent une augmentation « moins que proportionnelle » des coûts, c'est-à-dire une diminution du coût moyen de production et du coût marginal.

Dans une deuxième phase en revanche, les économies d'échelle tendent à s'épuiser et les coûts globaux augmentent inévitablement, aussi bien le coût moyen qu le coût marginal.

 

La théorie microéconomique préconise dès lors d'augmenter des volumes de production jusqu'au niveau pour lequel le coût marginal égale le prix de vente des produits.

Tant que le prix de vente est supérieur au coût marginal, chaque unité nouvelle produite par une entreprise augmente son profit total.

En réalité, le profit total réalisé par une entreprise sera maximum pour un volume de production qui permettra d'assurer l'égalité stricte entre le coût de la dernière unité produite (le coût marginal) et le prix de vente de cette unité.

La théorie microéconomique représente graphiquement le prix de vente des produits rapporté aux quantités produites afin de déterminer le volume optimal à produire pour maximiser le profit.

Dans la pratique, les coûts progressifs unitaires (coûts fixes + coûts variables) sont difficiles à calculer à l'avance dans une entreprise, d'autant plus que les décisions de production des entreprises manufacturières portent la plupart du temps sur des séries, et non pas sur des unités.

 

Plus d'information sur le même thème

  Se connecter