samedi, 19 septembre 2020

Dettes financières

Les dettes financières sont les ressources d'emprunt auxquelles une entreprise fait appel, parallèlement au financement dont elle bénéficie par ses capitaux propres, pour financer son cycle d'exploitation ainsi que son cycle d'investissement.

Les dettes financières d'une entreprise sont classiquement de plusieurs sortes : il peut s'agir d'une part d'emprunts obligataires contractés par l'entreprise (à la suite de l'émission d'obligations), d'autre part d'emprunts bancaires (y compris les concours bancaires, c'est-à-dire les découverts autorisés, qui ne peuvent cependant pas être considérés comme des ressources stables), et enfin d'autres types de dettes financières (par exemple, des dettes issues de prêts accordés par des associés de l'entreprise).

 

Un prêt accordé par une banque à une entreprise a pour envers économique le fait que cette banque, contrairement aux actionnaires de l'entreprise, ne veut pas courir le risque qui est attaché à l'activité de l'entreprise.

Celle-ci contracte un emprunt en contrepartie de l'engagement d'un flux de remboursement et d'un flux de rémunération du prêteur (les intérêts payés) indépendants de l'évolution de l'exploitation et de l'investissement.

Du point de vue de l'exploitation, les dettes financières contractées permettent d'anticiper des recettes à venir et/ou de différer des dépenses certaines.

Du point de vue de l'investissement (c'est-à-dire dans le cas où les dettes contractées financent l'investissement et non l'exploitation), l'entreprise anticipe une augmentation des recettes futures grâce à l'investissement réalisé qui permettra d'assurer remboursement et rémunération du prêteur.

 

En tenant compte des disponibilités bancaires, des placements financiers et d'un éventuel crédit-bail se trouvant hors bilan, on calcule souvent l'endettement net d'une entreprise donnée, soit la somme de ses dettes financières réelles, de la façon suivante :

Endettement net =
Dettes bancaires et financières à moyen et long terme (obligations émises, prêts et comptes courants d'actionnaires, etc.)
+ Ressources de trésorerie à court terme (concours bancaires, etc.)
+ Engagements de crédit-bail
- Valeurs mobilières de placement
- Disponibilités (caisse te comptes bancaires)

 

Un certain nombre de ratios peuvent mesurer, du point de vue de l'extérieur et en particulier celui d'un établissement bancaire potentiellement prêteur, la capacité de remboursement d'une entreprise.

Le ratio Charges d'intérêts / EBE (Excédent Brut d'Exploitation) mesure en particulier la vulnérabilité éventuelle d'une entreprise.

 

Plus d'information sur le même thème

  Se connecter