Finance d'Entreprise

La finance d'entreprise a pour objet d'optimiser la rentabilité des apports réalisés par les investisseurs qui y engagent des fonds (actionnaires et tous types de partenaires financiers qui apportent des capitaux, y compris bien sûr les banques), ainsi que d'assurer la solvabilité d'une entreprise donnée.

L'évaluation de cette solvabilité emporte la problématique du risque comme problématique principale, celle de la rentabilité la capacité d'une entreprise à valoriser les investissements des apporteurs de capitaux, dans le contexte notamment d'un recours aux marchés financiers, qu'une entreprise soit ou non cotée en Bourse.

Pour être solvable et rentable, une entreprise a besoin de créer des richesses qui nécessitent des investissements, investissements qui doivent être financés.

 

La finance d'entreprise intègre tout d'abord les dimensions de la politique et de la stratégie financière que mène une entreprise donnée : choix d'une structure et/ou d'un mode de financement (endettement auprès des banques, émission d'actions, d'obligations, etc.), choix d'investissement, coût du capital, éventuelles augmentations de capital, politique de dividendes, etc.

La finance d'entreprise consiste ensuite en une gestion financière proprement dite : gestion des flux de trésorerie, achat ou vente de sociétés, fusions, scissions, etc.

Enfin la finance d'entreprise est un domaine de compétence dont le c?ur est l'analyse financière, c'est-à-dire la compréhension du fonctionnement d'une entreprise à partir de l'analyse détaillée de ses comptes.

 

On considère souvent que le directeur financier d'une entreprise a les banques et les investisseurs pour clients, en tant qu'il a à leur vendre des titres financiers qui représentent des droits sur l'entreprise (notamment des actions qui représentent autant de « parts » d'une entreprise donnée, mais aussi bien la garantie qu'un prêt et ses intérêts seront remboursés et payés par l'entreprise).

La pratique de la finance d'entreprise (notamment sous l'angle de l'analyse financière) est enfin aussi bien le fait des apporteurs de capitaux eux-mêmes (banques, investisseurs) que des partenaires commerciaux de l'entreprise : il est fréquent qu'un fournisseur n'accorde un délai de paiement qu'après s'être soucié de la santé financière de son client.

 

Plus d'information sur le même thème

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 19 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

.
  Se connecter