samedi, 24 juin 2017

Mondialisation et concentration des activités de bourse

Concentration, fusions et acquisitions des bourses

A la fin des années 1980 et au début des années 1990, l'ouverture des frontières et le développement de l'informatique qui permet une cotation électronique en continu sont accompagnées de la disparition de bourses régionales. C'est le cas en France, où toute l'activité boursière nationale se concentre à Paris, en Allemagne avec la création de Deutsche Börse grâce à la fusion de 8 bourses régionales (en 1992), en Italie où seule demeure la Bourse de Milan à partir de 1995.

A l'heure de la mondialisation des échanges de capitaux, les différentes places financières mondiales sont en concurrence les unes avec les autres, et des économies d'échelle sont obtenues en élargissant la palette des investisseurs et des sociétés négociant des titres sur un marché : les volumes et la liquidité des titres négociés augmentent, les coûts des transactions diminuent.

Du statut mutualiste qui était originellement le leur via les sociétés d'agents de change qui les composaient, les grandes bourses du monde passent à un statut démutualisé, et deviennent elles-mêmes souvent des sociétés cotées. En 2000, la SBF (Société des Bourses Françaises) réalise une fusion avec les Bourses d'Amsterdam et de Bruxelles pour former Euronext.

Cette société acquiert ensuite le LIFFE (London International Financial Futures and options Exchange) et la société qui gère le marché portugais à Lisbonne (2002), avant d'accepter à son tour une offre de rachat émanant de la société qui gère la Bourse de New York : le géant NYSE-Euronext est né, un géant qui a même pris entre temps le contrôle du troisième marché financier américain, l'Amex (American Stock Exchange).

 

Risques de monopole

Le mouvement de concentration est mondial au début des années 2000 : dans les pays scandinaves, 7 places financières se réunissent pour former le marché OMX, cependant que la Bourse de Londres développe un partenariat avec les Bourses de Milan, de Tokyo et de Singapour, ou encore que la Bourse de Montréal est absorbée par la place de Toronto pour former TMX.

Certaines places financières restent mutualisées (Bourse du Luxembourg), et d'autres ont encore un statut semi-étatique, comme la Bourse de Shanghai, qui est administrée par la Commission des régulations boursières de Chine. Les Bourses de Varsovie, de Bangkok et d'Istanbul ont également des statuts similaires. NYSE-Euronext, le LSE (London Stock Exchange) ou la Deutsche Börse sont pour leur part des entreprises de marché cotées.

Face à ces mouvements de concentration, la directive MIF (Marché des Instruments Financiers), mise en place par l'Union Européenne et entrée en vigueur le 1er novembre 2007, a eu pour objet d'éviter la situation de monopole de fait des gigantesques entreprises contrôlant les marchés financiers de plusieurs continents.

L'activité des différentes places financières de la planète s'est en tout cas mondialisée : lorsque la journée de bourse commence à Paris, Bruxelles ou Amsterdam, elle est en train de s'achever à Tokyo. De même l'ouverture et la clôture de Wall Street sont-ils clairement suivis en temps réel (15 h 30 et 22 heures) en Europe continentale.

Cours de la bourse en direct

Dow Jones 21358 -0.2%
S&P500 2434 -0.04%
Nasdaq 100 5799 0.26%
FTSE 100 7430 0.04%
CAC40 5269 -0.03%
Nikkei 225 20105 -0.15%

Formation bourse

Transmettre un ordre de bourse

Comment se passe la transmission des ordres de bourse ? Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

La lutte contre la criminalité financière

Qu'est-ce que la criminalité financière et comment lutter ? Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

Krach boursier d'octobre 1929, le plus célèbre krach boursier

L'histoire du plus célèbre krach boursier (octobre 1929) est proposée dans la rubrique dossier formation bourse de Trader-Finance.fr.

Testez les services et la plateforme de nos partenaires avec un compte de démonstration gratuit pendant 30 jours en vous inscrivant.

Il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi, assurez-vous de bien comprendre les risques.