Banque centrale chinoise

La Banque populaire de Chine, créée au lendemain de la proclamation de la République populaire de Chine en 1948, est la Banque centrale chinoise (unique banque de la République populaire jusqu'en 1978) qui a notamment le monopole de l'émission de pièces et de billets de la monnaie nationale, le Yuan renminbi.

Son Gouverneur (depuis 2002, Zhou Xiaochuan) est directement nommé par le Premier ministre, cette nomination devant être approuvée par l'Assemblée nationale populaire.

En charge de la politique monétaire du pays, la Banque populaire de Chine dispose notamment de la liberté de fixer le taux d'intérêt interbancaire permettant de contrôler la croissance de la masse monétaire en circulation et celle du crédit. Dans le sillage des baisses de taux directeur de la Banque centrale américaine notamment (la Fed ), le taux d'intérêt interbancaire chinois a baissé cinq fois de septembre à décembre 2008.

Le régime de change fixé par les autorités gouvernementales, ainsi que la gestion des réserves de change, ne sont pas le fait de la Banque populaire de Chine mais d'un autre organisme connu internationalement sous le nom de State Administration of Foreign Exchange.

Depuis 2005, le régime chinois a quelque peu nuancé la politique de taux de change fixe (dont se plaignaient les entreprises et gouvernements occidentaux) qui avait jusqu'alors prévalu, ancrant le Yuan sur un panier de devises constitué d'euros et de yens, mais principalement de dollars.

Le Yuan s'est depuis lors progressivement réévalué face au dollar (de 8,07 Yuan pour 1 Dollar début 2006 à 6,8 Yuan pour 1 Dollar à l'été 2008), la possibilité de retour à un taux de change fixe étant cependant possible à tout moment.

Via la Banque populaire de Chine, la State Administration of Foreign Exchange a la particularité d'être l'institution publique détenant les plus importants volumes de titres financiers de toute l'histoire de la finance mondiale, notamment des titres de dette émis par l'Etat américain (Bons du Trésor US). Les économistes ont l'habitude de souligner ainsi que la Banque centrale chinoise finance le déficit budgétaire américain.

 

Plus d'information sur le même thème

  Se connecter