Taux Directeur

Les taux directeurs sont les taux d'intérêt fixés par une Banque centrale (d'un pays ou d'une union monétaire), taux auxquels cette banque centrale accorde des crédits à court terme aux banques commerciales.

Il existe classiquement trois types de taux directeurs, dont l'utilisation varie d'un pays à l'autre :

  • Le taux de refinancement est le principal taux directeur de toutes les Banques centrales : il est utilisé lors des opérations de refinancement (opérations dites d' « open market »), généralement hebdomadaires, au cours desquelles les Banques centrales proposent des liquidités aux banques commerciales. Les banques centrales décident ainsi du coût du crédit accordé aux banques, et ce coût est aussi modulé par les volumes plus ou moins importants que les Banques centrales décident de prêter.
  • Le taux d'escompte, ou taux de prêt marginal, supérieur au taux de refinancement, est celui auquel les banques commerciales peuvent emprunter en cas d'urgence.
  • Le taux de rémunération des dépôts correspond à ce que rapportent aux banques commerciales les réserves que celles-ci déposent auprès de leur Banque centrale. Dans le système bancaire américain, dirigé par la Fed (la Réserve Fédérale américaine), les dépôts des banques commerciales ne sont pas rémunérés.

Les taux directeurs sont pour les Banques centrales des instruments de régulation économique au service de leurs politiques monétaires, dont les objectifs sont toujours d'une part de limiter l'inflation, et d'autre part de favoriser la croissance économique.

Un crédit obtenu par une banque commerciale par refinancement avec un taux d'intérêt (taux de refinancement) peu élevé, permettra à cette banque d'accorder à son tour des crédits (augmentés certes d'une certaine marge) peu onéreux aux entreprises et aux particuliers : l'activité économique et la croissance s'en trouveront favorisés.

A l'inverse, une hausse des taux directeurs aura pour objectif de limiter la demande de liquidités des banques et ainsi d'éviter une trop forte inflation. Les taux directeurs fixés par les Banques centrales ont aussi une influence sur les taux de change d'une monnaie, la demande pour une monnaie sur le marché des changes (Forex), et donc la valeur de cette monnaie par rapport aux autres, variant au gré du niveau des taux directeurs.

Début avril 2009, bien qu'agissant dans ce sens avec plus de mesure que les autres grandes Banques centrales (la Fed prêtant quasiment à 0 % en cette même période), la Banque Centrale Européenne (BCE) a ramené le taux de refinancement des banques à 1,25 % (ce taux était à 4,25 % en octobre 2008), le taux de prêt marginal à 2,25 % et le taux de rémunération des dépôts à 0,25 %.

Le marché des changes a immédiatement réagi par une remontée de l'euro par rapport au dollar. L'objectif de ces baisses de taux directeurs est clairement celui d'une relance de l'activité économique.

 

Plus d'information sur le même thème

  Se connecter