mercredi, 5 août 2020

Le change flottant

Les taux de change des monnaies peuvent varier au fil du temps en fonction des modalités du régime de change choisi par le pays concerné ou par une zone.

Dans un régime de change flottant, les taux de change fluctuent librement en fonction du libre jeu de l'offre et de la demande ou ils peuvent également fluctuer à l'intérieur de limites de variations larges.

Aucun engagement n'est donc pris, notamment par la banque centrale du pays concerné, par rapport au taux de change officiel de la monnaie. La monnaie va donc varier librement (flottement pur), en fonction de l'offre et de la demande sur le marché des changes.

La politique monétaire est alors autonome. Cela signifie que la banque centrale abandonne le contrôle du taux de change, qui est déterminé sur le forex. Le flottement s'applique à un marché des changes libéralisé bien qu'il soit possible de rencontrer un régime de flottement impur encadré par un contrôle des changes.

Contrairement à ce qui se produit dans un système à parités fixes, la banque centrale n'intervient pas (ou très rarement) pour soutenir la monnaie ou pour freiner l'augmentation de sa valeur. Les principaux avantages que recouvrent le régime de changes flexibles sont les suivants.

D'une part, le  système de change flottant permet un ajustement plus rapide aux chocs externes puisque l'ajustement du taux de change de la devise est constant.

D'autre part, la politique monétaire menée par la banque centrale et budgétaire définie par les autorités du pays, peuvent être plus flexibles et s'ajuster au travers les variations du taux de change de la devise du pays. La banque centrale a normalement un besoin moindre de détention de réserves importantes de devises pour défendre le cours de la monnaie.

Les principaux inconvénients du système de change flottant sont que les cours de change enregistrent une volatilité plus grande et cela peut donc avoir une influence négative notamment pour les entreprises et le commerce international.

Un régime de change flexible peut ainsi être inflationniste dans la mesure où il entraîne moins de contraintes dans les politiques monétaires des pays. Les fluctuations dues aux mouvements de capitaux à court terme peuvent être importantes. La devise du pays peut aussi inspirer une moins grande confiance qu'une devise à taux de change fixe.

Les pays participants à la zone euro, à l'intérieur de l'Union Européenne, ont choisi un régime de flexibilité limitée par rapport à d'autres monnaies dans le cadre de mécanismes de coopération monétaire.

Des pays comme l'Algérie, le Brésil, le Chili, la République populaire de Chine, l'Egypte, Israël, la Norvège, la Roumanie, la Turquie et la Tunisie ont choisi un régime de flottement dirigé.

Les Etats-Unis, le Canada, l'Inde, l'Indonésie, le Japon, le Mexique, le Pérou et la Suisse ont quant à eux adopté un régime de flottement indépendant.

 

Plus d'information sur le même thème

  Se connecter