mercredi, 5 août 2020

Les Régimes de change

Le choix d'un régime de change revêt une grande importance puisqu'il met en cause la politique économique d'un pays, ses marges de man?uvre et ses différents ajustements macro-économique.

Les régimes de change déterminent également les conditions d'insertion des économies sur le plan international.


Un régime de change correspond à un ensemble de dispositions qui déterminent l'intervention des autorités monétaires sur le marché des changes, et l'évolution du taux de change.

Les principaux régimes de change sont le régime de change fixe et le régime de change flottant au milieu desquels s'intègrent un certain nombre de régimes intermédiaires.

 

Trois principales catégories de régimes fixes cohabitent avec tout d'abord l'union monétaire qui est la forme la plus stricte de régimes de change fixe puisque les taux de change des participants sont fixés de manière irrévocable. Dans une Union Monétaire, les monnaies locales peuvent être remplacées par une monnaie commune.

Ensuite, le régime de change fixe traditionnel qui définit la parité fixe entre la monnaie nationale et une devise (ou un panier de devises) et qui laisse donc peu de marges de man?uvre à la Banque Centrale en matière de politique monétaire. Enfin, le régime de change fixe à l'intérieur de bandes de fluctuations qui permet de fixer une parité d'échange de sa monnaie contre une autre devise ou un panier de devises, tout en autorisant une bande de fluctuations par rapport à ce cours de référence (le forint hongrois avec l'euro).

 

Dans un régime de change flottant, le cours de la monnaie est déterminé librement sur le marché des changes, par le simple jeu de l'offre et de la demande de devises. Les taux de change s'équilibrent librement sur le marché du forex. La Banque Centrale y exerce ses prérogatives de politique monétaire mais elle abandonne son contrôle sur l'évolution du cours de change nominal. Le régime de change flottant est en vigueur dans de nombreux pays tels que les Etats-Unis, le Japon, la Suisse, le Royaume Uni ou dans les pays émergents comme le Brésil.

 

Les régimes intermédiaires se déterminent en fonction des fluctuations que la Banque Centrale du pays concerné autorise autour de sa parité de référence et selon la fréquence des réalignements de sa parité.

Le régime de change avec une parité glissante est un régime dans lequel le taux de change est fixé périodiquement avec des ajustements qui peuvent répondre aux changements de certaines variables prédéterminées (à l'exemple du différentiel d'inflation passée avec certains partenaires commerciaux).

Le régime de change avec un glissement actif permet un ancrage sur les anticipations de prix et d'annoncer à l'avance le taux de dévaluation pour plusieurs mois (exemple dans les pays d'Amérique latine dans les années 1980 afin d'enrayer leur inflation galopante).

Le régime de change avec un flottement administré consiste à avoir un taux de change flottants où les Banques Centrales informent les marchés sur la parité considérée comme souhaitable et pour laquelle elles réalisent des interventions ponctuelles ou coordonnées (c'est le cas notamment de nombreux pays émergents avec entre autre l'Argentine ou Singapour).

 

Plus d'information sur le même thème

  Se connecter