mercredi, 29 mars 2017

Krach boursier d'octobre 1929, le plus célèbre krach boursier

L'euphorie qui précéda l'effondrement des bourses

Depuis le début du XXe siècle, l'économie américaine était florissante. Après la première guerre mondiale, le revenu disponible des Américains avait augmenté de 30 à 40 %, cependant que celui des Anglais et des Français, grands vainqueurs mais aussi grands payeurs de la guerre, avait baissé d'autant. A Wall Street, les années fastes se suivirent.

Nouvellement créé, le Dow Jones gagna 27 % en 1927, 31 % en 1928 et encore 18 % pendant le premier semestre de l'année 1929, alors que la production industrielle américaine commençait pourtant à stagner. Un système d'achat à crédit d'actions avait été mis en place à partir de 1926, et il permettait d'acquérir des titres avec une couverture de seulement 10 % de leur valeur : tout un peuple boursicotait.

 

Le jeudi 24 octobre 1929, les cours de bourse dévissent

Le 24 octobre au matin, une fausse rumeur court sur le parquet de Wall Street : de gros investisseurs s'apprêteraient à vendre massivement leurs titres.

La panique se répand rapidement et les cours de bourse dévissent malgré l'intervention concertée des 12 principales banques américaines, qui ne cessent d'acheter pour enrayer la baisse. Au soir de ce qui est immédiatement nommé « jeudi noir », plus de 12 millions de titres auront été échangés et l'indice Dow Jones aura perdu 13 % de sa valeur.

 

Du « mardi noir » à une crise économique globale

Les ordres de vente passés le lundi 28 octobre par les investisseurs inquiets arrivent à la Bourse de New York le mardi 29 au matin. Les transactions franchissent un nouveau record et la Bourse perd à nouveau 12 % en une seule journée.

Sur les 3 derniers mois de l'année 1929, le marché américain perdra 32 %, et la baisse perdurera : en 1932, les actions cotées à Wall Street auront perdu 84 % de leur valeur d'avant octobre 1929. La crise boursière américaine s'étendra aux banques qui couperont les crédits aux entreprises, ainsi qu'aux consommateurs.

La production des entreprises diminuera rapidement, et les licenciements seront inévitables : on comptera 12 millions de chômeurs aux Etats-Unis en 1932. La crise se propagera à l'Europe, avec une stagnation des économies française et britannique, et un chômage de masse doublé d'une hyperinflation en Allemagne. Les Nazis seront portés au pouvoir dans ces circonstances.

 

Leçons du krach boursier de 1929

Les Etats semblent avoir retenu certaines leçons du grand krach boursier de 1929 : ils n'hésitent pas à soutenir les établissements bancaires, piliers de toute l'économie, lorsque ceux-ci sont en péril.

Ainsi les lignes de crédit se sont-elles rapidement ouvertes en leur faveur lors du krach boursier de 1987, ainsi qu'à l'automne 2008. Les places boursières elles-mêmes n'hésitent pas à clore les séances lorsqu'une baisse des cours des actions dépassent un certain seuil.

Cours de la bourse en direct

Dow Jones 20709 0.07%
S&P500 2359 0.11%
Nasdaq 100 5414 0.12%
FTSE 100 7368 0.06%
CAC40 5074 0.14%
Nikkei 225 19310 0.01%

Formation bourse

Comment se prémunir contre une OPA en bourse ?

Les moyens de protection contre une OPA en bourse... Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

Le débat autour des Stock-Options

En savoir plus sur les stock-options et le débat qu'elles provoquent... Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

Les marchés financiers sont sous surveillance...

Les marchés boursiers sont sous surveillance, pourquoi ? par qui ? ... Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

Testez les services et la plateforme de nos partenaires avec un compte de démonstration gratuit pendant 30 jours en vous inscrivant.

100% BONUS Ouvrez un compte et nous vous créditons un bonus à hauteur de votre dépôt

Changez pour ForexTime et obtenez 4$ par lot

Broker coté depuis depuis 2005 à la bourse de Londres

Il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi, assurez-vous de bien comprendre les risques.