samedi, 21 juillet 2018

Krach Boursier de 2000

Le krach boursier d'avril 2000 fut celui de l'éclatement de ce que l'on avait appelé la « bulle internet », augmentation déconnectée de l'économie réelle des valorisations boursières, des emprunts et des crédits accordés pendant 5 ans, de 1995 à mars 2000, aux sociétés des secteurs de l'informatique et des télécommunications.

Ce krach boursier se produisit plus particulièrement sur le marché américain des valeurs technologiques, le NASDAQ (National Association of Securities Dealers Automated Quotation), dont l'indice phare du même nom perdit alors 40 % de sa valeur en quelques semaines, cependant que cette valeur avait été multipliée par 5 de 1995 à mars 2000.

Symbole de la constitution spéculative de la « bulle internet », l'introduction en bourse de la société créatrice du navigateur internet Netscape avait notamment été spectaculaire : le prix de l'action Netscape était passé de 28 $ à 75 $ dès son premier jour de cotation.

La déréglementation et l'ouverture à la concurrence des marchés de la télécommunication, conjuguée à une période de baisse des taux d'intérêt dans les pays de l'OCDE présidèrent à la création de la bulle boursière qui devait finir par éclater.

Les prévisions de rentabilité à moyen terme des sociétés concernées se révélèrent rapidement bien trop optimistes, et pour les opérateurs (Worldcom, Sprint, British Telecom, France Telecom, etc.) aussi bien que pour les équipementiers (Alcatel, Nortel, Siemens, etc.), les sous-traitants ou les fabricants de semi-conducteurs (Motorola, Texas Instruments, etc.), l'endettement lié aux investissements et aux trop nombreuses acquisitions dépassa largement la rentabilité réelle de l'exploitation des marchés « technologiques ».

Alors que l'action Nokia avait par exemple connu une croissance de 246 % de son cours en une seule année (1999), la Fed (Banque centrale américaine) releva à plusieurs reprises ses taux directeurs et le krach fut désormais inévitable.

Les profits réalisés par les sociétés cotées au NASDAQ (145 milliards de dollars entre 1995 et 2000) firent place à un volume équivalent de pertes de la part des mêmes sociétés en quelques mois seulement.

Au-delà du seul NASDAQ, les marchés financiers du monde entier (et non pas les seules valeurs « technologiques ») furent affectés par ce krach boursier. Ainsi l'indice CAC 40 entama-t-il à partir de septembre 2000 une baisse qui fut amplifiée à l'automne 2001 par les attentats du 11 septembre à New-York : en deux ans et demi, le CAC 40 perdit 65 % de sa valeur.

 

Cours de la bourse en direct

Dow Jones 25047 -0.01%
S&P500 2801 -0.11%
Nasdaq 100 7345 -0.29%
FTSE 100 7668 -0.13%
CAC40 5395 -0.42%
Nikkei 225 22561 -0.76%
Euro Stoxx 50 3461 -0.32%
DAX 12543 -1.12%

Formation bourse

Notes souveraines : causes et conséquences

Comprendre le fonctionnement des dettes souveraines... Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

Lutte contre la criminalité financière

Lumière sur la lutte contre la criminalité financière... Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

Investisseurs institutionnels : des « Zinzins » pas si fous

En savoir plus sur les investisseurs institutionnels en bourse. Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

Testez les services et la plateforme de nos partenaires avec un compte de démonstration gratuit pendant 30 jours en vous inscrivant.

100% BONUS Ouvrez un compte et nous vous créditons un bonus à hauteur de votre dépôt

Il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi, assurez-vous de bien comprendre les risques.