samedi, 25 mai 2019

Bernard Madoff, la plus grande fraude financière de l'histoire

Un parcours à la Ponzi

Fils d'un plombier devenu par la suite agent de change, Bernard Madoff est né à New York dans le quartier du Queens en 1938. Entrepreneur autodidacte, il fonde en 1960 à 22 ans sa propre société d'investissement.

Plus tard la « Bernard L Madoff Investment Securities LLC » devint l'une des principales sociétés d'investissement de Wall Street et plus particulièrement du marché de valeurs technologiques NASDAQ (National Association of Security Dealers Automated Quotations), Madoff lui-même ayant été le président de la NASD entre 1990 et 1993.

Derrière une société de courtage, Bernard Madoff gérait dans le plus grand secret une société de gestion de portefeuilles selon les méthodes des « hedge funds », garantissant à un petit nombre de clients (au départ) des rendements annuels oscillant entre 10 % et 17 %.

Ces clients furent bientôt également des établissements financiers américains et européens, qui placèrent du « Madoff » pour le compte de leurs propres clients, des milliers voire des centaines de milliers de personnes.

Or pas un seul cent ne fut jamais placé par Madoff dans cette activité à la fois secrète et très officielle, pour la bonne raison qu'une « pyramide de Ponzi » (du nom de l'escroc des années 1920 Charles Ponzi) expliquait seule la garantie de si improbables rendements : les intérêts des investisseurs étaient payés avec les apports de capital des nouveaux entrants, et cela à l'infini... ou presque.

La plus grande fraude financière de l'histoire

Lorsque les marchés d'actions de toutes les grandes places financières du monde commencèrent à reculer en 2007 (crise des subprimes), puis baissèrent franchement tout au long de l'année 2008 avant qu'un véritable effondrement n'ait lieu à l'automne 2008, Madoff dut rendre des comptes aux investisseurs désireux de récupérer leur capital investi.

En décembre 2008 il avouait la supercherie à sa famille et bientôt à la haute autorité de la SEC (Securities and Exchange Commission) ainsi qu'à la non moins haute autorité du FBI : 50 milliards de dollars se révélaient introuvables, représentant la perte de très loin la plus élevée de tous les temps causée par la fraude ou même l'erreur d'appréciation d'un opérateur de marché ou d'un établissement financier.

En mars 2009 devant le « grand jury » de l'Etat de New York, Bernard Madoff plaida coupable de fraude, parjure, blanchiment d'argent et vol. Emprisonné, il fut condamné le 29 juin 2009, à l'âge de 71 ans, à la peine maximale prévue par la loi : 150 ans de prison. Il ne fit pas appel de cette condamnation.

Suites de l'affaire Madoff

Certaines suites de l'affaire Madoff peuvent être qualifiées de « privées » et même d' « intimes » : ainsi le suicide d'un homme d'affaires français installé à New York, et celui du fils de Bernard Madoff lui-même, à la fin de l'année 2010. En ce qui concerne les suites purement financières, en dehors des personnalités du « gotha » escroquées par Bernard Madoff, de célèbres institutions financières placèrent des fonds dans le pseudo-hedge fund.

Au niveau européen, Fortis, Banco Santander et HSBC y perdirent plus d'1 milliard de dollars. Natixis, AXA ou encore BNP Paribas limitèrent les dégâts, mais il y en eut.

L'administrateur judiciaire chargé de liquider la société de Bernard Madoff a pour sa part déposé plus de 1000 plaintes civiles visant à récupérer un montant avoisinant les 50 milliards de dollars : à cette échelle, il y eut indéniablement des complices et autres bénéficiaires du « système Madoff ».

Plus de 15 milliards de dollars auraient en tout cas déjà été remboursés par les banques aux quelques 720000 investisseurs privés concernés en dehors des Etats-Unis.

Cours de la bourse en direct

Dow Jones 25602 0,47%
S&P500 2830 0,28%
Nasdaq 100 7309 -0,16%
FTSE 100 7278 0,61%
CAC40 5330 0,81%
Nikkei 225 21162 1,02%
Euro Stoxx 50 3370 0,82%
DAX 12028 0,72%

Formation bourse

Introductions, émissions : le début d'une longue histoire

A la découverte du marché primaire... Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

Plus de 4 millions de Français détiennent des actions

En savoir plus sur l'actionnariat en France. Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.

Le débat autour des Stock-Options

En savoir plus sur les stock-options et le débat qu'elles provoquent... Retrouvez toute l'information dans les dossiers formation bourse de Trader-Finance.fr.