Evolution du taux directeur de la Banque du Japon

Bank of Japan et Overnight Call Rate

La Banque du Japon (BoJ - Bank of Japan) est chargée de la politique monétaire du Japon en regard des taux de change du yen, du niveau d'inflation (souhaité idéalement bas) et de la croissance économique et de l'emploi dans l'archipel.

Réuni une à deux fois par mois, le Monetary Policy Board  fixe une ligne de conduite des opérations de marché que conduira la Banque du Japon afin d'atteindre un taux d'intérêt directeur, l'Overnight Call Rate, ou de maintenir ce taux à l'intérieur de certaines limites.

Depuis le milieu des années 1980, la grande tendance des autorités monétaires japonaises a été d'encourager une baisse de l'Overnight Call Rate afin d'encourager par la même occasion une sorte de sous-évaluation structurelle du yen par rapport aux autres grandes monnaies, dans le but de favoriser les exportations japonaises, moteur de l'économie.

La crise économique des années 1990 puis la situation de déflation des années 2000 sont venues perturber ce raisonnement d'origine (favoriser les exportations), cependant que des taux directeurs bas demeuraient de mise (mais pour d'autres raisons).

Variations historiques

La Banque du Japon a connu des taux d'intérêt directeurs élevés : au plus haut de 9 %, par exemple, dans le courant de l'année 1975, mais encore au-dessus de 8 % en 1986 et au-dessus de 6 % au début de l'année 1991.

Ce début des années 1990 marque cependant l'amorce d'une crise économique et financière majeure (qui conduira à la division par deux de l'ensemble des capitalisations boursières des entreprises japonaises en 10 ans), une crise économique que la Banque du Japon cherchera à vaincre notamment par des baisses de l'Overnight Call Rate.

Celui-ci franchira à la baisse les 3 % en 1993, puis les 2 % et bientôt moins de 1 % dans le courant de l'année 1995. La barre des 1 % ne sera ensuite plus dépassée dans le courant des 17 années suivantes.

Variations récentes

C'est au niveau de 0,25 % que se trouve l'Overnight Call Rate japonais en septembre 1998, mais il va pouvoir descendre plus bas (à 0,00 %) à deux reprises dans le courant des années qui suivent : de février 1999 à août 2000 et de mars 2001 à juillet 2006.

Il s'agit alors pour la BoJ de combatre une situation de recul permanent des prix des biens à la consommation (déflation) et elle n'y arrive que bien imparfaitement. Le taux directeur peut cependant être augmenté à 0,25 % en juillet 2006, puis à 0,50 % en février 2007.

La décision de baisse à 0,30 % de l'automne 2008 va ans le même sens que celle de toutes les autres grandes banques centrales face à la crise financière et bancaire mondiale.

En décembre 2008, un nouvel ajustement baissier à 0,10 % intervient, ce niveau étant ensuite maintenu par la Banque du Japon pendant les 4 années qui suivent.

Evolution du taux directeur au Japon

Plus d'information sur le même thème

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 18 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

  Se connecter