Ordres de bourse

Un ordre de bourse est un document écrit par lequel un opérateur demande à un intermédiaire habilité (Prestataire de Service d'Investissement – PSI) de lui acheter ou de lui vendre des titres sur un marché centralisé, à certaines conditions.

Les ordres de bourse sont définis par les caractéristiques suivantes :

  • le nom du titre et son code (code ISIN) ;
  • le nombre de titres à acheter ou vendre ;
  • le sens de l'opération (achat ou vente) ;
  • la durée de validité de l'ordre ;
  • le prix ;
  • la modalité de règlement si l'ordre est passé pour les titres éligibles au SRD (Service de Règlement Différé).

 

Différentes options s'ouvrent à l'investisseur en ce qui concerne la durée de validité de l'ordre de bourse qu'il donne :

  • « jour » : l'ordre est valable uniquement pendant la journée de bourse au cours de laquelle il est passé ;
  • « à date déterminée » (en général quelques jours) : l'ordre est valable jusqu'à une certaine date ;
  • « à révocation » : l'ordre est valable pendant toute la durée d'un mois calendaire ou boursier (jour de liquidation particulier pour les titres éligibles au SRD – Service de Règlement Différé).

 

Différentes options concernent aussi le prix auquel un investisseur demande que son ordre de bourse soit éxécuté :

  • l'ordre « à cours limité » fixe un prix maximum pour l'achat ou un prix minimum pour la vente ; il peut n'être exécuté que partiellement (par exemple s'il est limité au cours d'ouverture, auquel cas il ne l'est que pour les quantités disponibles) ;
  • l'ordre « à la meilleure limite » se fait en séance au prix de la meilleure offre pour un ordre d'achat et au prix de la meilleure demande pour un ordre de vente ; cet ordre peut n'être exécuté que partiellement si la liquidité est faible ou la quantité à traiter importante (si peu de personnes souhaitent traiter au prix actuel) ;
  • l'ordre « à tout prix » ou « au marché » est un ordre prioritaire et il est exécuté pendant une séance à n'importe quel prix ;
  • l'ordre « à seuil de déclenchement » ou « à plage de déclenchement » ne commence à être valable que si le cours de l'action franchit à la hausse ou à la baisse un certain seuil ; la totalité des quantités achetées ou vendues est alors exécutée ; cet ordre permet notamment aux investisseurs de se protéger contre un krach ;
  • l'ordre « meilleure place » permet de diriger l'ordre de bourse vers la place de négociation offrant le meilleur prix (nouveau type d'ordre créé à la suite de la directive « Marchés d'instruments financiers » – MIF de novembre 2007).

 

Exemple d'ordre de bourse « à tout prix »  :

Si un investisseur souhaite acquérir 100 titres et que le carnet d'ordres fait apparaître un vendeur à 50 euros pour 50 titres, un vendeur à 51 euros pour 20 titres et un vendeur à 52 euros pour 30 titres, les 100 titres seront acquis pour un prix moyen de 50,80 euros.

 

Plus d'information sur le même thème

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 18 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

  Se connecter