Top 10 des français les plus riches

La fortune, c'est le capital

Les fortunes des 10, 50 ou 100 Français les plus riches, comme celles des toutes les personnes les plus riches dans le monde, quelle que soit leur nationalité, sont évaluées du point de vue patrimonial, en général par estimation de la valeur d'actifs professionnels, en l'occurrence un certain nombre d'actions possédées par les individus concernés, actions correspondant à telle ou telle proportion du capital d'entreprises.

Pour les très grandes fortunes, c'est ainsi toujours la valeur de parts de très grandes entreprises qui sont évaluées, et non pas, bien entendu, les rémunérations ou toute autre possession liquide.

Les valeurs mobilières et immobilières détenues devraient théoriquement être intégrées dans les évaluations, mais il n'est pas certain que la plus grande transparence règne en la matière en France, notamment compte tenu des différentes modalités juridiques permettant de gérer des biens immobiliers (SCI, etc.).

Ce sont donc les fortunes professionnelles « dormantes » (bien qu'il s'agisse d'actifs) qui sont évaluées par tous les classements, c'est-à-dire évaluées à leur niveau de liquidité si elles faisaient l'objet d'une cession.

S'agissant d'actions, l'évolution des fortunes concernées est permanente, en particulier en cas de cotation sur un grand marché réglementé, et les années noires ou fastes enregistrées à la Bourse modifient considérablement les évaluations d'une année sur l'autre.

Le magazine Forbes

Le magazine Forbes établit chaque année un classement des principaux milliardaires (en patrimoine) du monde classés par ordre de fortune décroissante.

Pour l'année 2012, le classement suivant isole les fortunes de citoyens français : 1. Bernard Arnaud (LVMH), 41 Md$ (milliards de dollars) ; 2. Liliane Bettancourt (L'Oréal), 24 Md$ ; 3. François Pinault (PPR), 13 Md$ ; 4. Serge Dassault (Dassault Systèmes), 9,9 Md$ ; 5. Alain et Gérard Wertheimer (Chanel), 7,5 Md$ ; 6. Bidzina Ivanishvili (banques, industries), 6,4 Md$ ; 7. Jean-Claude Decaux (groupe Decaux), 4,9 Md$ ; 8.  Xavier Niel (Iliad), 4,5 Md$ ; 9. Alain Mérieux (bioMérieux), 3,7 Md$ ; 10. Pierre Bellon (Sodexo), 3,4 Md$.

Le classement du magazine Challenges

Le magazine français Challenges établit pour sa part un classement annuel des 500 plus grandes fortunes professionnelles françaises, dont on s'étonne de relever la très grande différence avec le classement Forbes.

Pour l'année 2012, Bernard Arnault est bien cité comme le Français dont la fortune patrimoniale est la plus élevée, mais l'évaluation de cette fortune s'élève à 21 MdEUR, soient environ 27 Md$ si l'on utilise une parité euro/dollar de 1,30 : on est donc loin des 41 Md$ du magazine Forbes. Il est par ailleurs intéressant de constater que figurent dans le Top 10 du magazine Challenges un certain nombre de personnalités du monde des affaires qui ne figurent absolument pas dans le Top 10 de Forbes (et réciproquement).

Pour Challenges, tel est le cas de Gérard Mulliez (Auchan, n°2 du classement Challenges 2012), de Bertrand Puech (Hermes, n°3 du classement Challenges), de Pierre Castel (vins et spiritueux, n° 7), de Margarita Louis-Dreyfus (n°9) et de Emmanuel Besnier (Lactalis, n°10 du classement Challenges).

D'évidentes différences de calcul sont ici en cause. Peut-être le fait central est-il l'association des personnalités mentionnées à l'ensemble de leur famille, ainsi que le classement du magazine Challenges l'indique explicitement. Pour Gérard Mulliez par exemple, il est précisé qu ce sont les 500 membres de sa famille qui détiennent 87 % du capital du groupe Auchan.

Plus d'information sur le même thème

Glossaire

  Se connecter