Interview d'un analyste sur le risque de contrepartie

La société WallFinance nous propose une petite vidéo présentant le risque de contrepartie. Travaillant pour le groupe Crédit Agricole CIB, un analyste quantitatif spécialisé dans le risque de contrepartie nous explique en quoi consiste exactement son rôle, en mettant en lumière un cas concret.

Pour cela, il nous expose le cas d'un client européen qui va recevoir un paiement en dollars, mais qui souhaite sécuriser ce paiement en l'exprimant en euros, afin d'éviter la variation du dollar. Ce client pourra alors se tourner vers une banque à laquelle il versera le montant estimé en dollars, contre un montant fixé dès à présent en euros.

La valeur de cette opération de vente à terme dépendra de la valeur du dollar : s'il baisse, la banque versera une compensation au client, s'il monte le client ne bénéficiera pas du montant de la hausse. Ainsi sur cette opération, le risque de contrepartie est que le client fasse défaut à un moment où l'opération serait en faveur de la banque et qu'il doit donc de l'argent à la banque.

Plus d'information sur le même thème

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 19 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

Glossaire

.
  Se connecter