mercredi, 15 juillet 2020

Les intervenants sur le Forex


Tweet {lang: 'fr'}


Les Banques commerciales et d'investissement

Les Banques commerciales et d'investissement opèrent par l'intermédiaire de cambistes pour leur compte propre ou pour celui de leurs clients. Les profits réalisés par les banques peuvent donc être d'ordre commercial ou spéculatif. Les montants de transactions pour lesquels les banques interviennent sur le forex sont souvent au minimum de 3 à 5 millions d'USD. En règle générale, elles ne sont ni intermédiaire ni contrepartie vis-à-vis de la clientèle des particuliers.

 

Les banques centrales

Les banques centrales sont des organismes indépendants qui gèrent la politique monétaire de leurs pays et qui assurent dans ce cadre la supervision du forex. Elles interviennent parfois de manière indépendante ou coordonner afin de maintenir une certaine stabilité monétaire sur le forex.  Une autre de leurs activités est de gérer les réserves en devises des différents organismes. Les banques centrales sont aussi amenées à exécuter des ordres de leur clientèle (banques centrales étrangères, organismes internationaux).

 

Les courtiers

Les courtiers sur le forex sont des intermédiaires qui affichent des prix d'achat et des prix de vente des devises (ils regroupent leurs ordres et les transmettent ensuite aux grandes banques qui exécutent les ordres sur le marché). On distingue au moins deux grandes catégories de courtiers avec, d'une part, ceux qui reçoivent le flux d'une banque et permettent aux investisseurs privés d'accéder au forex grâce à leur plateforme de trading et d'autre part, les market makers qui, eux, reçoivent le flux de plusieurs banques et créent eux-mêmes leur propre flux.

 

Autres établissements financiers ou investisseurs institutionnels 

Les autres établissements financiers ou investisseurs institutionnels regroupent notamment les hedge funds, les entreprises d'assurance et les fonds de pension. Leur part dans les échanges sur le Forex a doublé en 10 ans et elle représente environ 40% des transactions. Ces institutions utilisent le Forex comme classe d'actifs pour bénéficier de l'évolution future des devises ou comme instrument de couverture contre le risque de change.

 

Les entreprises multinationales

Les entreprises multinationales ont elles recours au Forex pour régler leurs factures effectuées en monnaies étrangères. Le but principal de ces entreprises est de se couvrir contre le risque de change. Elles peuvent, le cas échéant, pour les plus grandes d'entre-elles développer également des activités de spéculation sur les devises.

 

Les particuliers 

Le développement des offres des courtiers sur internet permettent maintenant aux particuliers d'investir sur le Forex. L'activité des particuliers s'est fortement accrue depuis presque dix ans et progresse à un rythme soutenu. Les particuliers interviennent par l'intermédiaire des  plateformes de trading reliées à des courtiers détaillants (retail brokers).

 

Plus d'information sur le même thème

  Se connecter