mercredi, 5 août 2020

La notion de volatilité sur le forex

L'écart type qui est calculé suite aux différentes variations des taux de change donne naissance à une moyenne des écarts que l'on appelle la volatilité.

La volatilité permet de mesurer l'amplitude de fluctuation des cours (les plus hauts cours et les plus bas cours sur une période donnée) et l'importance du risque de variation du cours des devises.  Plus la volatilité est élevée et plus le risque de variation est important.

Toutefois, une forte volatilité n'implique pas forcement que le cours de la parité a varié fortement. La volatilité indique un niveau de risque mais, pour autant, on ne connaît pas le profil des écarts à la moyenne qui peuvent être plus ou moins réguliers.

A titre d'exemple, si les cours du dollar yen varient en moyenne et quotidiennement de 40 pips, la variation peut être certains jours de 70 pips et d'autres jours de seulement 10 pips. La volatilité doit donc être appréhendée avec une certaine distance sachant également qu'elle évolue au fil du temps  et qu'elle n'est donc pas figée.


La volatilité donne néanmoins la possibilité de définir les moments les plus propices pour intervenir sur le Forex.

Une assez forte volatilité sur une paire de devises permet en effet de réaliser plus rapidement un gain ce qui va attirer les différents acteurs. Le risque est bien entendu plus grand en cas de mauvaises anticipations.

En règle générale, les parités les plus volatiles auront un spread supérieur aux autres. Cela explique notamment les différences de spread pour un même courtier forex sur les paires de devise. Le spread sur l'EUR/USD est régulièrement de 2 ou 3 pips alors qu'un cross comme le GBP/JPY a régulièrement 5 ou 6 pips de spread entre le prix acheteur et le prix vendeur.

Un intervenant qui fait du scalping (aller retour en quelques minutes) interviendra prioritairement sur les cross offrant un niveau suffisamment élevé de volatilité, lui permettant de limiter l'impact des coûts de transaction sur ses performances. La notion de volatilité est donc particulièrement importante en fonction de l'unité de temps sur laquelle intervient le trader, notamment si celle-ci est courte.

Un intervenant qui pratique le swing trading sera moins soucieux de la volatilité et construira progressivement sa position. Enfin, un intervenant qui intervient à long terme peut lui se positionner sur toutes les paires de devises, qu'elles soient volatiles ou non. Son analyse portant davantage sur des critères fondamentaux attachés aux différentes paires de devises.

Le choix des parités traitées se fera donc en fonction du profil du trader. Le critère de la volatilité étant associé au risque, il est néanmoins nécessaire d'en comprendre le principe et le cas échéant, l'intégrer dans un plan d'investissement.

 

Plus d'information sur le même thème

  Se connecter