Les indicateurs les plus connus en Analyse Technique

Volumes

Suivis en temps réel, les volumes échangés constituent à eux seuls un indicateur intéressant pour les analystes techniques.

Des cours en hausse associés à des volumes en hausse, ainsi que des cours en baisse associés à des volumes en baisse, constituent un puissant indicateur haussier. A l'inverse, l'association cours en hausse / volumes en baisse et cours en baisse / volumes en hausse fournira un net signal baissier.

 

Moyennes mobiles

Une moyenne mobile est la valeur moyenne d'un titre financier sur une période observée. Sur un graphique représentant les moyennes mobiles (sur les 10, 20, 50 ou 200 derniers jours de Bourse) peuvent ainsi être observées les tendances qui sont celles de ces périodes.

Une comparaison avec les cours du jour fournit de nombreux renseignements aux analystes et aux investisseurs : une valeur évoluant en dessous d'une moyenne mobile de long terme indique par exemple que cette valeur est sous-évaluée.

Le franchissement de la moyenne mobile par la représentation en continu des cours journaliers, lorsqu'il est associé à une hausse des volumes, donnera bien souvent aux investisseurs un signal fort (orienté vers l'achat). A la vente, les signaux seront utilisés en sens inverse, de même que pourront être comparées avec profit les moyennes mobiles de court et de long terme.

 

Bandes de Bollinger

Développés au début des années 1980 par l'analyste financier John Bollinger, les bandes de Bollinger se lisent sous la forme de deux lignes placées au-dessus et en dessous des moyennes mobiles, et représentent des écarts-types par rapport à ces moyennes. Plus les cours d'un titre varient entre deux séances, plus les bandes s'éloignent.

Lorsqu'une valeur n'a pas de tendance marquée (ni haussière ni baissière), les bandes de Bollinger sont quasiment identiques aux droites de support et de résistance, traditionnelles dans l'analyse technique.

En revanche, lorsqu'une tendance à la hausse ou à la baisse est marquée, il semble avéré qu'un franchissement de la bande supérieure, un franchissement de la bande inférieure ou un net resserrement des deux bandes constitue un prélude à une inversion de la tendance des cours.

 

Oscillateurs : MACD, RSI, Momentum

Plusieurs indicateurs avancés qui furent inventés dans le courant des années 1970 et 1980 et qui sont utilisés dans l'analyse technique sont décrits comme des « oscillateurs », en ce qu'ils mesurent des écarts entre une situation actuelle des cours et leur historique.

Le MACD (Moving Average Concergence Divergence) permet de travailler sur la différence de deux moyennes mobiles, avec pour objectif de compenser la relative lenteur d'utilisation de ces moyennes mobiles pour lesquelles les derniers cours sont au fonds (et à tort) de la même importance que des cours enregistrés il y a 20, 30 ou 200 jours. Deux courbes MACD doivent être comparés entre elles pour donner un signal haussier ou baissier des cours. Deux autres « oscillateurs » célèbres, l'oscillateur stochastique et le RSI (Relative Strengh Index) sont aussi utilisés par les analystes techniques.

Calculé sur 9, 14 ou 25 jours, le RSI mesure la force comparée des hausses et des baisses de cours. Cet indicateur permet en particulier d'anticiper sur des retournements de tendance, sur la base de graduation étalonnées de 0 à 100 %. Lorsque l'indicateur RSI dépasse la valeur seuil de 70 %, un sommet majeur a été dépassé et les cours sont théoriquement amenés à descendre. Un raisonnement inverse utilise la valeur seuil de 30 %, pour le retournement à la hausse des cours à partir d'une précédente tendance baissière.

Le « momentum » est enfin un indicateur avancé qui mesure la vitesse d'évolution du prix des titres sur une période donnée. En complément de l'indicateur MACD, les analystes l'utilisent aussi bien dans l'analyse de la confirmation des tendances que pour détecter des retournements.

Plus d'information sur le même thème

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 18 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

  Se connecter