Les principaux types de contrats à terme et investissement

Les contrats réels

Ils portent sur des biens réels. Ce sont les contrats « historiques », ceux qui ont été à la base de la création des contrats à terme. Mais ils sont désormais marginaux dans le total des échanges.

Ils prennent la forme de contrats exprimés dans la valeur utilisée sur la denrée ou la matière concernée. Exemple avec le contrat « future » sur le blé meunier (généralement appelé Milling Wheat). Son nom exact est MILLING WHEAT FUTURES (EBM) - LIF/C. Chaque contrat porte sur 50 tonnes.

Début 2012, ce contrat valait un peu plus de 200 euros/tonne échéance Mars 2013. Sur dix ans, le plus bas de cette ligne de contrats Milling Wheat est 98 euros et son plus haut 295 euros

Les contrats sur taux d'intérêt 

Comme le taux d'intérêt n'est pas un actif, le sous-jacent de ce type de contrat n'est pas le taux d'intérêt lui-même, mais un actif (ou une dette) dont la valeur dépend des taux d'intérêt... On distingue des produits de taux à court terme et à long terme.

Pour le court terme, le principal taux d'intérêt de référence, en France, est le taux du marché interbancaire (Euribor). Un contrat porte sur 1 000 000 euros et a pour échéances Mars-Juin-Sept-Dec. Les taux Euribor du jour sont calculés en fonction d'une échéance qui va d'une journée (on l'appelle alors l'« overnight ») à un an.

L'autre grand contrat court terme est celui qui porte sur le Libor (London Interbank Offered Rates). Ce dernier correspond aux taux du marché interbancaire (ou « monétaire ») londonien. Ils sont publiés chaque jour à 11 heures par la British Banker's Association (BBA) et représentent une moyenne arithmétique des taux auxquels les grandes banques londoniennes prêtent à d'autres banques dans plusieurs devises (dollar, livre, Yen, Euro, franc suisse, Yuan, etc.

L'association publie donc des Dollar-Libor, des Yen-Libor et des Euro-Libor. Le contrat basé sur le Dollar-Libor - 3 mois, coté à Chicago, Singapour et Londres, est un des contrats les plus échangés au monde : on l'appelle souvent le « contrat eurodollar ».

Pour le long terme, les contrats ont comme sous-jacent soit un indice, soit une obligation virtuelle (un « gisement »), qu'on appelle le « notionnel ». Ils sont cotés comme des obligations (en pourcentage du nominal). Un contrat porte sur 100 000 euros ou 1000 euros le point d'indice et a pour échéances Mars-Juin-Sept-Dec

Les contrats de change

Il se passent sur le marché Forex (FX) et portent principalement, en France, sur la paire EUR/USD ou USD/EUR. La cotation s'exprime en nombre de dollars pour 100 euros. L'unité de change, le point, vaut 20 000 euros. Si un contrat cote 130, par exemple, cela veut dire que la position porte sur 2 600 000 euros

Les contrats sur indices

Ils sont cotés en points d'indice. La valeur de ce point d'indice est établie par les autorités de marché : sa valeur est de 10 Euros pour l'indice CAC 40. Si le CAC40 vaut 3200 euros, sa valeur est donc de 32 000 euros (3200 x 10 euros). 

Plus d'information sur le même thème

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 18 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

  Se connecter