Cash Secured Put (Vente d'option de vente garantie)

Un émetteur de put (option de vente), de part la nature de son contrat, est obligé d'acheter un nombre équivalent de titres au prix d'exercice du put (option de vente) si il est assigné sur le contrat émis. La vente de puts (options de vente) peut s’avérer un moyen d’acquérir des actions à un prix inférieur au cours du marché. Beaucoup d'investisseurs émettent des puts (options de vente) parce qu'ils sont disposés à être assignés et obtiennet des actions en échange de la prime reçue de la vente des puts (options de vente). Certains investisseurs préfèrent vendre des puts (options de vente) plutôt que de placer des ordres d’achat à un cours limite inférieur au cours du marché et d’attendre une chute des cours. Cette stratégie est légèrement neutre à haussière. Cette stratégie Cash Secured Put permet à l’investisseur d’acheter des actions à un prix net inférieur au cours du marché tout en augmentant le rendement du portefeuille à cause de la prime reçue. Avant de vendre des puts (options de vente), l’investisseur doit être en mesure d’acheter les titres correspondants au cas où l’acheteur décide d’exercer les options. Ainsi, il « garantit » ses puts (options de vente) soit par un dépôt en espèces, soit par le montant de la vente à découvert de l’action. Le nombre de contrats puts (options de vente) émis devrait correspondre au nombre de titres que l'investisseur est capable d'acheter. Cette stratégie peut devenir spéculative quand plus de puts sont émis que le nombre équivalent de titres désirés. Il est utile de se rappeler qu’un contrat d’option équivaut à 100 titres du sous-jacent.. L'émetteur du put (option de vente) récolte ainsi la prime de la vente, peu importe les hausses et baisses du prix de l'action. Si l'émetteur est assigné, il est alors obligé d'acheter une quantité équivalente de titres au prix d'exercice du put (option de vente) émis. La prime reçue de la vente compensera partiellement le prix d'achat des actions, et peut avoir comme conséquence l'achat des actions au-dessous du prix du marché. Si le cours des actions diminue de manière significative et que l'émetteur de put (option de vente) est assigné, le prix d'achat des titres peut être au-dessus de prix du marché et avoir une perte latente due au prix élevé d'achat des titres.

Short-Put

  • Profit maximum : Limité à la prime reçue
  • Perte maximum : Substantielle (Prix d'exercice - Prime reçue)
Si le put (option de vente) expire sans la valeur, le profit est limité à la prime reçue de la vente initiale. Si le prix des actions passent au-dessous du prix d'exercice du put (option de vente), l'investisseur pourrait être assigné et être obligé d'acheter un nombre équivalent de titres. Le prix net d'achat des actions serait alors le prix d'exercice du put (option de vente) moins la prime reçue de la vente. Ce prix peut être inférieur au prix du marché. Le potentiel de perte pour cette stratégie est semblable à posséder un nombre équivalent de titres, donc après assignation la perte serait la différence entre le prix d'achat des titres et le prix d'exercice du put (option de vente). Théoriquement, le cours des actions peut tomber à zéro. Le profit arrive dans ce cas à partir du point mort ou seuil de rentabilité calculé comme ceci : Prix d’exercice – Prime encaissée = point mort Si la volatilité augmente, les options sont plus chères, donc c’est mauvais pour le vendeur de put (option de vente). Si la volatilité diminue, c’est le contraire. Tout effet de la volatilité sur la prime de l'option se fait sur la partie de la valeur temps. Le passage du Temps a un effet positif sur la position. La partie de valeur temps de la prime d'une option diminue généralement ou s’érode au fil du temps. Cette diminution s’accélère au fur et à mesure que le contrat d'option s’approche de l'expiration. Il est important de noter qu’un émetteur de put (option de vente) peut le racheter à tout moment au marché pour clôturer sa position. Ceci peut être fait en réalisant un gain ou en coupant une perte.

SCÉNARIO 1 - XYZ CLÔTURE AU DESSUS DU PRIX D'EXERCICE

Disons que XYZ clôture à l'expiration au dessus du prix d'exercice. Le put (option de vente) serait en dehors de la monnaie (Out of The Money = OTM) et vous ne seriez pas assigné. Dans ce cas, vous auriez comme profit la prime reçue. Vous gardez la prime ou premium que vous avez reçue à l’émission du put (option de vente). Il n'y a pas de titres à acheter.

SCÉNARIO 2 - ASSIGNATION

Le contrat de la vente du put (option de vente) vous oblige à acheter les titres au prix d'exercice prédeterminé. Si XYZ valait 25$ au moment où vous aviez vendu le put (option de vente) 20 à 1$, et que XYZ vaut 15$ à ou avant l'expiration alors vous avez l'obligation si assigné d'acheter les titres à 20$. Votre perte est par conséquent dans ce cas de (20$ - 15$ + 1$) = 4$. Dans le cas d’une vente de puts (options de vente) non couverts, l’investisseur s’expose à des pertes potentielles importantes si le cours de l’action chute de façon importante.

Plus d'information sur le même thème

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 19 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

Glossaire

  Se connecter