Qu'est ce qu'un warrant ?

Le développement de la liquidité sur les marchés d'actions et d'obligations a incité les établissements financiers à émettre des bons d'acquisition (que sont les warrants) permettant de réaliser (ou non) l'achat de titres financiers existants, indépendamment des opérations financières de la société concernée.

Sauf exception, ceux-ci ne visent que les investisseurs entre eux car ils ne permettent pas le financement des sociétés cotées. Les warrants sont des titres financiers dérivés (inventés dans le courant des années 1980) qui présentent à la fois les caractéristiques des bons de souscription d'actions (BSA) et celles des options négociables .

La différence entre les warrants et les bons de souscription est essentiellement terminologique : les bons de souscription sont initialement associés à des titres émis, alors que les warrants ne le sont pas (liés qu'ils sont à des titres déjà existants) et qu'ils sont émis par un établissement de crédit ou une société d'investissement, et non pas par une société en lien avec les actions ou les obligations de cette même société, comme le sont les bons de souscription.

Les warrants sont également des options dans la mesure où ils existent sous la forme de call warrants (options d'achat de bon de souscription d'actions, en quelque sorte) et de put warrants (options de vente de bons de souscription d'actions), et que leur échéance (en général plus longue que celle des options – jusqu'à 20 ans), leur prix d'exercice et les primes versées par l'acheteur de warrants fonctionnent exactement selon le même principe que les options.

Cotés sur les marchés financiers, les warrants sont dits « covered warrants » (warrants couverts), car les établissements financiers émetteurs de warrants se couvrent en achetant des titres sur les marchés. Les émetteurs de warrants jouent le rôle de vendeurs « teneurs de marché », assurant notamment la liquidité du marché, les investisseurs ne pouvant être qu'acheteurs : ils paient la prime dès la négociation, mais ne sont soumis à aucun dépôt de garantie ni à aucun appel de marge .

Les warrants peuvent porter sur de nombreuses sortes de sous-jacents, comme les options : des actions, des obligations, des paniers d'actions ou d'obligations (warrants qui permettent donc l'acquisition pendant une période donnée d'un lot d'actions ou d'obligations différentes dans une proportion et à un prix fixés d'avance), des indices boursiers, des devises, des contrats à terme financiers ou de marchandises, d'autres instruments financiers dérivés. La livraison des sous-jacents n'est pas possible.

Le dénouement d'un achat de warrants n'intervient que par une opération inverse de vente des warrants, au plus tard à l'échéance, le gain ou la perte de l'investisseur provenant de la différence entre le montant de la prime au moment de la vente et celui de la prime payée. On peut dire des warrants qu'il s'agit de produits financiers purement spéculatifs.

 

Plus d'information sur le même thème

Photo of Arnaud Jeulin

Arnaud Jeulin Responsable de la publication, Trader

Après un diplôme d'ingénieur, Arnaud a commencé une carrière de développeur. Il a travaillé avec des traders et des services de back office pour mettre en place des prototypes et des outils de trading. Il a ensuite créé sa propre entreprise en 2003.

Il a été responsable du webmarketing pour la Banque en ligne Suisse Synthesis, depuis rachetée par Saxo Bank. Il a aussi fait des audits pour différents brokers et participé à plusieurs salons professionnels pour les courtiers à Londres, Paris et Chypre.

Depuis 18 ans Arnaud a approfondi sa connaissance des brokers et des marchés, il utilise son expérience pour améliorer Mataf afin d'éviter d'orienter les visiteurs vers des brokers malhonnêtes ou des stratégies de trading dangeureuses.

Vous pouvez le joindre via les réseaux sociaux suivants ou par email :

Glossaire

  Se connecter